Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chassé-croisé d'août : les restaurants de la rocade de Bordeaux face à l'afflux de vacanciers

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Les restaurants et les aires de repos se sont préparés pour affronter le deuxième week-end de chassé-croisé d'août. Le long de la rocade de Bordeaux, les vacanciers sont attendus de pied ferme par le personnel.

Week-end annoncé comme rouge sur les routes comme dans les restaurants le long de la rocade bordelaise
Week-end annoncé comme rouge sur les routes comme dans les restaurants le long de la rocade bordelaise © Maxppp - David Thierry

Gironde, France

Deuxième week-end de chassé-croisé, entre les départs et les retours des vacanciers pour ce mois d'août et donc, deuxième round pour les restaurants et les aires de repos placés le long de la rocade de Bordeaux. Augmentation des stocks, du nombre de couverts en salle et du personnel pour répondre à la demande lors de ce nouveau week-end annoncé comme "rouge" par Bison-futé sur les routes.

"On court un peu partout, on fait entre 200 et 250 couverts au lieu de 150." - Jérémy, serveur dans un restaurant proche de la rocade bordelaise

"Disons que de 80, on est passé à 200 couverts par jour, donc on augmente la cadence, plus de pression et beaucoup plus de personnels à avoir", déclare Frédéric, cuisinier dans un restaurant italien. Le pizzaïolo voudrait recruter trois autres assistants en cuisine pour répondre à la demande, mais beaucoup de saisonniers sont partis sur les plages. 

Anticiper les stocks 

Cette affluence n'est pas une surprise pour Jean-François, cuisinier depuis treize ans dans un autre restaurant le long de la rocade bordelaise. En jetant un coup d’œil sur les chiffres de l'année dernière, il est capable d'anticiper les stocks : "On a des statistiques, donc on prévoit en conséquence. Par jour, on doit passer un peu près 30 kilos de frites." 

Le restaurant attend jusqu'à 300 couverts, quasiment le double de la fréquentation habituelle.