Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les restaurateurs attendent de la clarté pour leur réouverture

-
Par , France Bleu Nord

Ce jeudi soir à l'Elysée, Emmanuel Macron tient une réunion avec plusieurs ministres et les représentants de secteurs dont les lieux sont fermés depuis plusieurs mois. Parmi eux, les restaurants. Deux restaurateurs de la métropole lilloise demandent des perspectives claires.

Christophe Hagnerelle, chef du Val d'Auge, à Bondues
Christophe Hagnerelle, chef du Val d'Auge, à Bondues © Radio France - Florent Vautier

La cuisine de Christophe Hagnerelle n'est pas silencieuse le midi. Et pour cause, le chef du Val d'Auge, à Bondues dans la métropole lilloise propose du mardi au samedi des plats à emporter. Mais ça ne remplace une ouverture classique, hors temps de pandémie : "Ça nous occupe, on ne tourne pas en rond. Mais on a pas signé pour ça, ça n'est pas la cuisine qu'on aime faire, faire des barquettes. Donc oui, il est temps que ça cesse", déclare Christophe Hagnerelle, étoilé depuis 2007.

Il espère pouvoir rouvrir au plus vite, pour lui mais aussi pour ses 9 salariés. Mais il ne veut pas que cette réouverture s'organise au dernier moment : "On aimerait avoir un delta de quinze jours trois semaines pour pouvoir s'organiser sérieusement. Qu'on nous annonce pas ça du jour au lendemain comme si tout sort du tiroir et il n'y a plus qu'à"

Thibaut Fourdrinier, chef de La Salle à Manger, à Marcq-en-Baroeul
Thibaut Fourdrinier, chef de La Salle à Manger, à Marcq-en-Baroeul © Radio France - Florent Vautier

Même demande pour Thibaut Fourdrinier, le chef de La Salle à Manger à Marcq-en-Baroeul : "Il faut une date fixe de réouverture. Qu'on nous dise au 15 mai, 15 juin... ou 15 septembre même ! Mais il faut qu'on puisse se projeter. Car c'est toute une filière qui doit repartir : agriculteurs... abattages etc."

En attendant, ces deux chefs, réunis avec huit autres collègues de la métropole lilloise dans un collectif, "La Belle Équipe", ont rouvert symboliquement il y a quelques jours leurs réservations, pour le 15 mai. La démarche a fait carton plein. Mais reverra-t-on vraiment des restaurants ouverts, même en terrasse, dans pile un mois 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess