Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les Restos du Coeur de l'Indre se préparent à lancer leur campagne d'hiver

-
Par , France Bleu Berry

A compter du 20 novembre débutera la campagne d'hiver des Restos du Coeur. En attendant, l'association est s'organise pour accueillir au mieux les bénéficiaires.

Alain Genier, président des Restos du Coeur dans l'Indre
Alain Genier, président des Restos du Coeur dans l'Indre © Radio France - Regis Hervé

Châteauroux, France

Lancée il y a 34 ans sur une "petite idée" de Coluche, les Restos en ont fait, du chemin ! Dans l'Indre, l'association a aidé l'an dernier plus de 4.000 bénéficiaires : des étudiants, des retraités, des travailleurs qui peinent à s'en sortir, des chômeurs qui ne trouvent pas d'emploi, des migrants en attente d'être fixés administrativement sur leur sort...

La campagne d'hiver débutera le 20 novembre. En attendant, les 280 bénévoles de l'association redoublent d'effort pour mettre à jour leur fichier et organiser les futures distribution. 

"Nous avons 11 centres dont 5 dans l'agglomération castelroussine. Et bientôt nous aurons un _nouveau centre à Levroux_. Nous avons le local, mais nous allons avoir besoin de matériel et de bénévoles pour l'animer" précise Alain Genier, le président des Restos dans l'Indre. 

D'autant que les missions des Restos se sont diversifiées : "L'aide fondamentale des Restos c'est d'aider les personnes qui ont besoin d'être réinsérées dans la vie sociales. Donc les aider dans leur démarche administrative, dans leur _recherche d'emploi_, essayer de les sortir en leur permettant d'aller au cinéma, d'aller faire des voyages en car dans le département... On essaie d'apporter un réconfort. Souvent, ce sont des personnes isolées. Certains ne parlent même pas notre langue. Alors on les aide à apprendre le français".

De moins en moins de dons

Si l'aide se diversifie, la base reste tout de même la distribution de repas aux plus démunis. "On peut compter sur l'aide de l'Europe, sur la collecte dans les centres commerciaux, ou encore sur les gestes de certaines entreprises : par exemple, à Châteauroux, nous avons une grande entreprise qui nous donne du pain de mie. On a aussi des particuliers qui nous offre quelques fruits ou légumes de leur jardin. Et puis il y a des agriculteurs qui nous donnent aussi des surplus. Mais les dons, en nature comme financiers, sont en baisse"  

L'association cherche des bénévoles pour assurer cette nouvelle campagne. Tous les talents et toutes les compétences sont les bienvenues !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu