Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Les Restos du Cœur m'ont sauvée" raconte une Landaise

lundi 20 novembre 2017 à 18:31 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Alors que la 33e campagne des Restos du Cœur démarre ce mardi partout en France, une Landaise témoigne du soutien que lui a apporté l'association. "Les Restos du Cœur m'ont sauvée" résume Suzanne.

Dans les Landes,  435.000 repas chauds ont été distribués l'an dernier
Dans les Landes, 435.000 repas chauds ont été distribués l'an dernier © Maxppp - Sebastien JARRY

Landes, France

Suzanne est arrivée dans les Landes il y a cinq ans, après une séparation très difficile. Auparavant, installée dans la région lyonnaise, elle travaillait, était heureuse... A Mont-de-Marsan, elle se retrouve alors seule avec sa fille, âgée alors de quatre ans et demi, et sans travail. Alors, "pour pouvoir payer mes factures, j'ai poussé la porte des Restos du Cœur... pour pouvoir nourrir ma petite..." raconte la maman encore au bord des larmes. "C'est une chose à laquelle on ne pense pas, et puis... il faut mettre sa fierté de côté... pour nourrir ses enfants, il faut y aller..."

Suzanne sera bénéficiaire des Restos pendant presque deux ans. En même temps, elle devient aussi bénévole, pour remercier l'association de l'avoir aidée. Aujourd'hui, elle a retrouvé du travail "j'ai la chance de m'en être sortie et de reprendre ma petite vie en main", continue Suzanne avec un grand sourire.

Je ne sais ce que je serais devenue très sincèrement - Suzanne

Quand on lui demande si les Restos du Cœur l'ont aidée, la maman répond sans hésiter : "On m'a prise en charge, on m'a aidée à oublier toutes ces petites choses. Je suis passée par une assistante sociale, moi qui n'aimais pas trop avoir d'aide... On m'a poussée à y aller ! " L'association lui a aussi permis de reprendre confiance en elle "de pouvoir aider, de servir ça nous revalorise aussi."

Et sans les Restos ? "Je ne sais ce que je serais devenue très sincèrement et je ne sais pas comment j'aurais nourri ma petite..."

Est-ce que les Restos vous ont sauvé la vie ? "Oui... Oui et à chaque fois que je vois leur pub à la télé, j'en ai les larmes aux yeux parce que oui, effectivement ils m'ont sauvé... Oui..."

Les horaires des Restos ne correspondent pas à ceux de son emploi du temps, mais Suzanne le promet elle redeviendra bénévole dès qu'elle le pourra, "parce que c'est une grande famille."