Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les retraités lorrains veulent organiser la riposte après les annonces du gouvernement

lundi 27 août 2018 à 19:13 Par Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine

Les retraités ne décolèrent pas au lendemain des annonces du gouvernement concernant la revalorisation des pensions. Ils souhaitent aujourd'hui organiser la riposte comme à ici à Nancy, à la fédération départementale des retraités de Meurthe et Moselle

Les retraités ont manifesté à plusieurs reprises depuis le début de l'année
Les retraités ont manifesté à plusieurs reprises depuis le début de l'année © Radio France - Patrick Genthon

Nancy, France

A la fédération des associations de retraités de Meurthe et Moselle, c'est jour de rentrée, tous les membres du bureau sont présents et avaient prévu de parler du prochain congrès départemental qui aura lieu à Dombasle au mois d'octobre mais ce matin le coeur n'y est pas vraiment et un seul sujet domine les discussions : les annonces d'Edouard Philippe, ce dimanche concernant les retraites, les pensions ne seront revalorisées que de 0,3% alors qu'habituellement la revalorisation était indexée sur l'inflation qui sera d'environ 1,8% cette année, ce qui fait bondir Christiane, la trésorière de l'association "Pour un retraité qui touche environ 1200 euros par mois, ça lui fait 200 euros de manque à gagner par an. Quand on nous dit mangez cinq fruits et légumes par jour et que vous voyez le prix des légumes, on se rabat vite sur les patates. Pensez-vous vraiment que les retraités sont des nantis, allez dire ça à ceux qui touche 800 euros !"

Nous sommes une force économique, Georges Mailfert, président départemental de la FRPA54

"C'est injuste" renchérit le président de la fédération départementale Georges Mailfert "Edouard Philippe nous dit qu'il veut privilégier le travail mais nous aussi, nous avons travaillé toute notre vie et nous sommes aujourd'hui une force économique car nous consommons et aidons nos enfants. Nous représentons un quart de la population française, notre pouvoir d'achat a déjà baissé de 4% en un an et je comprend pas pourquoi on tape aussi violemment sur les retraités."

J'ai voté Macron mais c'est fini, Gérard, adhérent de la FRPA54

Une retraité en colère lors d'une manifestation à Nancy au printemps dernier - Radio France
Une retraité en colère lors d'une manifestation à Nancy au printemps dernier © Radio France - Mohand Chibani

Comment réagir à ce qu'ils considèrent comme une attaque en règle "Par la politique" clame Gérard, l'un des vice-président "moi, je le dis franchement, j'ai voté Macron, mais c'est fini et je propose même de créer une liste qui se présentera aux prochaines élections européennes, nous allons montrer à Macron de quoi nous sommes capables".

Oui, nous sommes des privilégiés, Gérard, retraité nancéien

Mais un peu plus loin, sur une terrasse de café,  Gérard, qui n'est pas adhérent de la fédération des retraités ne partagent pas cet avis. Pour lui, il est en effet normal de demander un effort aux retraités "Il faut reconnaître que beaucoup d'entre nous sont des privilégiés et j'en fais partie, la dette est tellement abyssale que nous devons accepter de participer à l'effort national et accepter de voir nos revenus diminuer. Ceci étant, tout le monde n'a pas la même situation, on ne devrait pas toucher à ceux qui touchent des petites retraites".

Selon le service statistique du ministère des Solidarités et de la Santé, la Drees, la pension moyenne d’un retraité français était, en 2015, de 1 376€ bruts, soit 1 283€ nets mais il ne s'agit que d'une moyenne car il existe de grandes disparités de revenus parmi les 16 millions de retraités français.