Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les routes territoriales de Corse resteront majoritairement limitées à 80 km/h

-
Par , France Bleu RCFM

Tous les conseils départementaux, et donc la CDC pour la Corse, ont aujourd'hui la possibilité de déroger à la règle des 80 km/h sur les routes secondaires. Interrogé par l'Assemblea di a giuventù à ce sujet, l'exécutif de Corse ne se dit pas favorable à un retour en arrière.

Panneau de limitation à 80 km/h
Panneau de limitation à 80 km/h © Maxppp - Maxppp

Corse, France

Au mois de mai dernier, le Premier ministre Édouard Philippe déclarait qu'il laissait la possibilité aux présidents des conseils départementaux, et donc pour la Corse au président de la Collectivité de Corse, la possibilité de déroger à la règle contestée des 80 km/h sur les axes secondaires.

Alors la Corse va-t-elle revenir à la limitation à 90 km/h ? À priori non, ou alors dans de très rares endroits.  Interpellé par le groupe "Ghjuventù Paolina" lors des questions orales de la session de l'Assemblea di a giuventù du 10 octobre, c'est ce qu'a déclaré l'exécutif de Corse. En l'absence de Vanina Borromei, conseillère exécutive en charge des transports, c'est Lauda Giudicelli, en charge elle de la jeunesse, du sport et de l'égalité homme-femme qui a répondu "La vitesse reste malgré tout un des facteurs importants des accidents mortels ou graves dans l'île. Le caractère montagneux et sinueux d'une très grande partie de notre réseau routier est à relever également. La sécurité routière reste une compétence de _l’État qui pourrait imputer à la Collectivité de Corse la responsabilité des accidents mortels en cas de relèvement de la vitesse à 90km/h_. De plus, l'absence de recul suffisant à ce jour, sur les effets de la réduction à 80 km/h sur notre réseau en terme d'accidentologie et de vitesse pratiquée ne sont pas établis pour l'heure [...] Sans anticiper le résultat de ces études, il est fort probable que ce relèvement de la vitesse ne soit envisageable que sur une faible partie des routes territoriales et sur aucune section des anciennes routes départementales."

Lauda Giudicelli répond pour l'exécutif territorial

Choix de la station

France Bleu