Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les sages-femmes manifestent à Mont-de-Marsan pour une meilleure reconnaissance

-
Par , France Bleu Gascogne

Mercredi 24 février les sages-femmes landaises ont manifesté. Elles ont répondu à l'appel national lancé par plusieurs syndicats dont l'UNSA. Elles dénoncent le manque d'effectif, des salaires insuffisants, et un manque de reconnaissance.

Distribution de tracts à l'entrée de l'hôpital Layné de Mont-de-Marsan
Distribution de tracts à l'entrée de l'hôpital Layné de Mont-de-Marsan © Radio France - Anna Bonnemasou-Carrère

Elles ont troqué leurs blouses contre un masque rouge et ont manifesté devant l'entrée de l'hôpital Layné. Mercredi matin 24 février, une quinzaine de sages-femmes de l'hôpital public de Mont-de-Marsan ont répondu à l'appel national lancé par plusieurs syndicats dont l'UNSA.

Pas assez nombreux, pas assez reconnus 

C'étaient les revendications de la quinzaine de manifestantes à Mont-de-Marsan. Un manque de personnel qui nuit à l'accompagnement des patientes, un mauvais équipement qui allonge le temps de travail au delà des gardes de 12 h, mais aussi un manque de reconnaissance

Maëlys exerce depuis deux ans à l'hôpital et s'agace de voir que son métier est souvent résumé à l'accompagnement de l'accouchement. "On fait bien plus que cela. On peut assurer un suivi ante et post grossesse, les consultations gynécologiques de la puberté à la ménopause, les prescriptions contraceptives, ce n'est pas juste de dire qu'on ne fait qu'accompagner à la mise au monde."

Manifestation des sages-femmes devant l'hôpital de Layné à Mont-de-Marsan
Manifestation des sages-femmes devant l'hôpital de Layné à Mont-de-Marsan © Radio France - Anna Bonnemasou-Carrère

Après 5 ans d'étude, la jeune sage-femme veut rappeler que son salaire, d’environ 1 980 € brut, n'est pas à la hauteur des responsabilités qu'elle assume tout au long d'une journée de travail. "Si quelque chose se passe mal, lors de l'accouchement, c'est notre responsabilité qui prime. On peut être aidées par un gynécologue obstétricien, mais c'est nous qui décidons de le solliciter."

Mobilisation reconduite

Le mouvement qui tendait à l'amélioration des conditions de travail des sages-femmes exerçant en milieux hospitalier et libéral sera reconduit le 8 mars 2021

Choix de la station

À venir dansDanssecondess