Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les salariés du périscolaire nantais reconduisent la grève

mardi 8 janvier 2019 à 17:20 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Les accueils du matin, du midi et du soir dans les écoles publiques élémentaires de la Ville sont perturbés. Les animateurs dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail. Un réunion avec la direction de Léo Lagrange est prévue ce jeudi. Pendant ce temps, les parents s'adaptent.

Les animateurs du périscolaire mobilisés devant la mairie de Nantes.
Les animateurs du périscolaire mobilisés devant la mairie de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Les salariés du périscolaire nantais reconduisent la grève. Les accueils du matin, du midi et du soir dans les écoles publiques élémentaires de la Ville, déjà perturbés ce mardi seront donc encore perturbés ce mercredi matin - il n'y a pas école le mercredi après-midi- et ce jeudi. Le préavis est reconductible jusqu'à vendredi. 

"Périscolaire détricoté"

Les animateurs dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail. Ils étaient une trentaine à manifester ce mardi matin devant les grilles de la mairie de Nantes, le donneur d'ordres. "Le périscolaire est détricoté" disent les animateurs, depuis qu'ils ont changé d'employeur en septembre dernier. Avant ils travaillaient pour le NAP, le Nantes Action Périscolaire. Mais la délégation de service public a changé de main, et aujourd'hui ils travaillent pour la Fédération Léo Lagrange. Selon leur date d'arrivée dans la profession, tous ne sont pas logés à la même enseigne explique Amélie* animatrice dans les écoles du secteur ouest de la Ville. 

Les anciens salariés ont droit au 13ème mois, mais pas les nouveaux. Un ancien n'a pas de jour de carence si il est malade, moi je suis nouvelle arrivante et j'ai trois jours de carence"

A cela s'ajoute le problème récurrent du manque de personnel dit Stéphane* a tel point qu'il craint pour la sécurité des enfants. 

Moi je redoute l'accident. Si on a trop d'enfants sous notre surveillance, il peut arriver n'importe quoi"

Autant de difficultés qui démotivent les animateurs raconte Mariane*. 

Les nouveaux sont moins passionnés, moins impliqués, c'est souvent des étudiants, avec d'autres projets"

La direction de son côté admet les difficultés de recrutement et les problématiques d'absentéisme mais "elles existaient" dit-elle "avant la gestion du périscolaire par Léo Lagrange".  Jeudi une réunion de négociation entre le collectif de salariés et la direction de Léo Lagrange est prévue, et les grévistes sont invités par le collectif à pic-niquer devant le siège local de l'association à Nantes en bord de Loire.  

Casse-tête pour les parents

Ce n'est pas la première grève du périscolaire depuis la rentrée. A la mi-octobre déjà les accueils avaient été perturbés. Pour les parents comme Sébastien, père d'un petit Adel scolarisé en CE2, c'est un vrai casse tête organisationnel. Il faut aller récupérer l'enfant entre midi et deux pour le faire déjeuner à la maison, puis revenir à 16h45 pour la fin des classes. Quand on travaille, c'est difficilement compatible :

Il faut se débrouiller soi-même. On fait comme on peut peut. On se débrouille avec les amis. On appelle au travail. Moi j'y arrive. Une fois ça va, mais ça se répète un peu trop souvent

Des perturbations que le jeune Adel n'apprécie pas non plus :

C'est énervant car est on obligé de rentrer chez nous, on n'est pas avec les amis, on peut pas faire de foot"

La liste des écoles concernées par la grève est consultable sur le site de la mairie de Nantes.

*les prénoms sont modifiiés