Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Auvergne-Rhône-Alpes : les sanctions contre le travail illégal et les travailleurs détachés augmentent

mercredi 19 juillet 2017 à 18:35 Par Kevin Boderau, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le préfet de la région Rhône-Alpes-Auvergne Henri Michel Comet, entouré des préfets de départements, a fait le point mardi sur la lutte contre les employeurs fraudeurs.

(photo d'illustration) LE BTP est le secteur le plus touché par le travail illégal et les travailleurs détachés
(photo d'illustration) LE BTP est le secteur le plus touché par le travail illégal et les travailleurs détachés © Maxppp - Christophe Morin

Rhône-Alpes, Auvergne-Rhône-Alpes, France

La lutte contre le travail illégale s'est intensifiée ces dernières années avec trois lois successives en 2014, 2015 et 2016. Parmi les mesures fortes, l'instauration d'une carte d'identité professionnelle pour les travailleurs du BTP. C'est le secteur qui reste le plus concerné par ces pratiques frauduleuses.

Sur les 200 procédures engagées contre les travailleurs détachés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2015, la moitié concernait des entreprises du BTP. Autres secteurs particulièrement touchés, l’hôtellerie-restauration, les transports et le commerce. Sur les deux dernières années, près de trois millions d'euros de sanctions ont été prononcées contre des entreprises de la région.

Nombreux travailleurs illégaux dans l'industrie et l'arboriculture dans la Loire

Dans la Loire, l'année 2016 a été marquée par l'Euro de football. 18 hôtels et trois restaurants ont fait l'objet d'un contrôle. 15 chantiers ont également été visités avec à la clé un redressement de plus d'un demi million d'euros par l'URSSAF pour une entreprise. Mais au vu de l'activité engendrée par la compétition dans le département, certaines sont sans doute passées entre les mailles du filet. La Loire, où l’industrie et l'arboriculture usent de nombreux travailleurs illégaux. C'est l'une des spécificités du département.

Interrogé sur la clause Molière, initiée par Laurent Wauquiez au printemps dernier, qui imposait l'usage de la langue française sur les chantier, le préfet de la Loire est resté dubitatif. Selon Evence Richard, le contrôle de l'usage du français était déjà l'une des priorités de l'inspection du travail.