Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les sapeurs-pompiers aussi en grève en Charente et Charente-Maritime dès mercredi

-
Par , France Bleu La Rochelle

Sept syndicats de sapeurs-pompiers ont déposé un préavis de grève du mercredi 26 juin au samedi 31 août. Un mouvement national suivi également dans les deux Charentes. En toile de fond, les problèmes récurrents de sous-effectif.

Photo d'illustration du SDIS 17
Photo d'illustration du SDIS 17 - SDIS 17

Charente-Maritime, France

Les sapeurs pompiers sont en grève à partir du mercredi 26 juin jusqu'au samedi 31 Août. Un préavis de grève national a été déposé par sept syndicats de pompiers sur neuf. Un ras le bol général pour demander globalement plus de moyens pour faire face à une augmentation de leurs interventions. 

On connaît toute l'importance d'intervenir vite en cas de début de feu de forêt. - Le commandant Lys de Saintes -

Un manque d'effectif qui a des conséquences au quotidien. Pour le commandant Patrick Lys du syndicat Avenir secours, chef de centre de Saintes "Il ne faut pas souhaiter qu'il y ait un incident majeur sur une journée où les effectifs sont à minima. On connaît toute l'importance d'intervenir vite en cas de début de feu de forêt. Si l'on perd ces précieuses minutes à chercher où sont les hommes disponibles, c'est déjà trop tard." le malaise va donc au delà de la base et touche les cadres. "Difficile de réaliser des planning de travail parfois, on gère la pénurie au quotidien."

On est moins réactif lorsqu'il y a  des interventions plus urgentes à faire. - Guillaume Ruchaud sapeur-pompier à Royan -

Pour Guillaume Ruchaud sapeur-pompier à Royan, président du syndicat autonome SPP-PATS, "Le problème c'est que l'on nous confie des missions qui à la base ne sont pas les nôtres. Des "missions" d'ambulance avec transport de personne vers un hôpital mobilise trop d'effectif de pompiers, et cela nous rend moins réactif lorsqu'il y a  des interventions plus urgentes à faire, pour des crises cardiaques, des malaises ou autres interventions sur des accidents de la route."  

Le ras-le-bol est là, de plus en plus perceptible aussi chez les sapeurs-pompiers, qui, en l'absence d'avancée aussi sur de nombreux dossiers comme leurs retraites, décident donc de se mettre en grève cet été. Comme dans les hôpitaux, des astreintes sont là pour permettre au caserne de continuer à intervenir ... mais le malaise est là.