Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Les sarcophages de Saint-Sernin vont livrer leurs derniers secrets à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Le mystère sera bientôt levé sur les sarcophages des comtes de Toulouse issus de la basilique Saint-Sernin. En quelques jours, deux nouveaux sarcophages ont été ouverts pour des analyses archéologiques.

Le premier sarcophage ouvert il y a quelques jours.
Le premier sarcophage ouvert il y a quelques jours. © Sipa - Direction du Patrimoine de la Mairie de Toulouse

Dans le cadre de la mise en valeur de la basilique Saint-Sernin et de larestauration de l’Enfeu des comtes de Toulouse (niche funéraire à fond plat située à l’extérieur du transept sud de l’édifice), deux des sarcophages intacts ont été sortis en 2019 par le service de restauration du patrimoine de la mairie de Toulouse. Ces deux sarcophages latéraux n’avaient jusqu’alors pas fait l’objet d’études archéologiques. Une fouille a donc été demandée sur ces deux tombeaux par le service régional de l’archéologie. 

Sarcophage ouvert la semaine dernière.
Sarcophage ouvert la semaine dernière. © Sipa - Direction du Patrimoine de la Mairie de Toulouse

Deux hommes dont un très robuste 

Cette opération a été engagée le 7 avril 2021 par le service de l'inventaire patrimonial et de l’archéologie de Toulouse-Métropole. Elle a commencé par l’ouverture du sarcophage localisé le plus à l’ouest dans l'Enfeu. Les premiers résultats ont montré que le sarcophage comprenait les restes de deux individus adultes, dont un particulièrement robuste et âgé. 

Le second a été ouvert le 15 avril 2021 en présence du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, mais aussi du curé de Saint-Sernin. Son contenu est beaucoup plus hétérogène, puisqu’une face du sarcophage a été entièrement refaite en brique au XIXe siècle. Néanmoins, de nombreux ossements sont visibles.

Recherche ADN 

Cette ouverture va permettre de lancer de longues études pour mieux comprendre l’histoire de ces sarcophages. Comment aussi on les a fait évoluer de leurs origines jusqu’à nos jours. Elles devraient également livrer des informations originales sur l’identité, les conditions de vie et de mort des personnes inhumées, ainsi que leurs relations familiales, notamment grâce à des analyses scientifiques et en particulier ADN. 

Un premier sarcophage, le plus imposant, a été fouillé en 1989, en présence de Dominique Baudis, maire de l’époque. Une dépouille très robuste d’un homme qui avait reçu des soins avaient permis de dresser un portait plus juste de Guillem III Taillefer (952-1037). Ces recherches doivent permettre d’en savoir davantage sur la famille des Raymond et de retracer l’histoire des comtes de Toulouse.  

L' enfeu de Saint-Sernin où se trouvaient les sarcophages.
L' enfeu de Saint-Sernin où se trouvaient les sarcophages. © Sipa - Direction du Patrimoine de la Mairie de Toulouse.
Le second sarcophage ouvert avec des briquettes ajoutées au XIXème.
Le second sarcophage ouvert avec des briquettes ajoutées au XIXème. © Sipa - Direction du Patrimoine de la Mairie de Toulouse.
Le sarcophage en 1989 lors de son ouverture avec Dominique Baudis.
Le sarcophage en 1989 lors de son ouverture avec Dominique Baudis. - © P. Nin, Mairie de Toulouse / DRAC Occitanie, 1989
Choix de la station

À venir dansDanssecondess