Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les Sarthois sont de retour au jardin

lundi 27 mars 2017 à 17:08 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

Le printemps est là et le soleil aussi, alors c'est l'affluence dans les jardins familiaux et les jardineries, en Sarthe. Le jardinage représente un marché de 8,7 millards d'euros en France.

Maurice et Claude, dans leurs jardins familiaux, à Allonnes.
Maurice et Claude, dans leurs jardins familiaux, à Allonnes. © Radio France - Marie Mutricy

Sarthe, France

A la sortie de l'hiver, il n'y a pas que la terre qu'il faut remettre en forme : "Oui, c'est sportif", commente Claude, dans sa parcelle des jardins familiaux d'Allonnes. Cela fait quatre ans qu'il est locataire d'un bout de terrain. "Etant donné qu'on est en appartement, ça permet de s'oxygéner". Le printemps a ramené le soleil, alors les Sarthois s'activent dehors. Et pas besoin d'avoir tout un jardin ! "Nous on a pris un rosier et un forsythia, pour mettre sur notre terrasse" expliquent Christiane et Michel sur le parking d'une jardinerie. Les Français sont fans de jardinage. C'est un secteur qui représente un chiffre d'affaires de 8, 7 milliards d'euros, en 2016...

Les Sarthois sont de retour au jardin

ON JARDINE ENSEMBLE - Tous les samedis entre 9 heures et 10 heures sur France Bleu Maine, Pascal Prieur répond à vos questions de jardinage et nous prodiguent conseils et astuces pour bien s'occuper de nos plantes toute l'année.

Préparer la terre pour les plantations

Dans les jardins familiaux d'Allonnes, beaucoup s'activent, à l'image Maurice : "Moi j'ai bêché, comme pas mal. Vous pouvez allez partout, tout le monde bêche, c'est vraiment le moment" sourit-il. Mais il ne fait pas que remuer la terre. "C'était le jardin de mon père, pendant plus de trente ans. Et puis il est décédé donc j'ai pris la suite. Il y tenait beaucoup" raconte-t-il en pointant les vieux outils rangés dans la cahute. Son secret, pour entretenir son lopin ? Sa façon de bêcher la terre :

Vous voyez le bêchage là ? Moi je bêche pas mes allées. Il paraît que ça protège les vers de terre - Maurice

Maurice partage ses trucs et astuces

Patience, il peut encore geler

Jacky possède cette parcelle depuis 1984. Il est trop tôt pour planter des légumes en pleine terre. - Radio France
Jacky possède cette parcelle depuis 1984. Il est trop tôt pour planter des légumes en pleine terre. © Radio France - Marie Mutricy

Quatre parcelles plus loin, Jacky inspecte ses plantations, sous serre. Il y a des salades feuilles de chênes et des Batavias, quelques radis aussi. Le reste attendra. "La terre est encore froide, faut pas se presser, prévient celui qui jardine à Allonnes depuis 1984. Il va encore y avoir des gelées. Je vais peut-être faire quelques petites tomates sous serre à mi-avril. Autrement, pas en pleine terre". En tout cas, sous le soleil, les sourires sont de mises :

"ça fait du bien. Faudrait que ça dure !" Claude, dans les jardins familiaux d'Allonnes