Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les secours en mer appellent à la prudence sur le littoral de Loire-Atlantique et de Vendée

-
Par , France Bleu Loire Océan

La foule attendue pour ce week-end de trois jours sur les plages de Loire-Atlantique et de Vendée pour profiter du déconfinement. Sur l'eau, il devrait y avoir également beaucoup de monde. Le vent d'est devrait souffler assez fort et la SNSM appelle à la plus grande prudence.

Le canot de la SNSM à Pornichet est prêt à intervenir 24 heures  sur 24
Le canot de la SNSM à Pornichet est prêt à intervenir 24 heures sur 24 - SNSM

Si tout le week-end, le mercure frôle avec les 30°, la température de la mer reste fraîche avec 17° dans la baie de la Baule. Et les vents d'est assez forts ont tendance à pousser vers le large. Les sauveteurs de la Société Nationale de Sauvetage en Mer appellent à la plus grande prudence. Le week-end dernier déjà , plusieurs imprudences ont été constatées 

Le week-end dernier, on a récupéré des enfants d'une dizaine d'années qui étaient sur un matelas pneumatique et qui ne pouvaient plus revenir par leurs propres moyens, le vent était trop important. Ils étaient en maillot de bain. Vers 20 heures, ça devient compliqué car la sensation de froid est très rapide sur l'eau alors qu'à l'abri sur la plage, il fait encore chaud". Thierry Caudal, le président de la station Côte d'amour de la SNSM

Certains bateaux ne sont pas assez préparés

Après plus de deux mois confinés, beaucoup de plaisanciers sont impatients de se retrouver sur l'eau et ils ne sont pas forcément prêts. Ils n'ont pas pu préparer correctement leurs embarcations car ils étaient coïncés chez eux.  Des pannes de moteur, des pannes de batterie ont nécessité l'intervention des sauveteurs ces derniers jours. 

En raison du confinement, les balises délimitant la bande des 300 mètres, donc la zone de baignade, n'ont pas encore été installées. Du coup, tout le monde se retrouve près de la plage, les baigneurs, les kite-surfs, les paddles, les marcheurs, les surfeurs, ce qui crée des risques d'accidents. La plus grande prudence est demandée. 

Ce week-end encore, les plages doivent rester dynamiques. Ceux qui s'allongent sur leur serviette ou qui s'assoient sur le sable risquent une amende de 135 euros. Des contrôles sont prévus. La réglementation devrait s'assouplir à partir de mardi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu