Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les sept moines de Tibéhirine bientôt béatifiés

samedi 27 janvier 2018 à 11:45 - Mis à jour le samedi 27 janvier 2018 à 15:28 Par Boris Loumagne, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Les moines de Tibéhirine seront béatifiés. Ces sept moines trappistes, dont deux Drômois, ont été assassinés en mars 1996, en Algérie. Leur monastère était rattaché à l'abbaye d'Aiguebelle dans la Drôme.

Sur cette photo figurent les sept moines assassinés en 1996.
Sur cette photo figurent les sept moines assassinés en 1996. © AFP

Aiguebelle, France

Les sept moines de Tibéhrine, assassinés en 1996 en Algérie, viennent d'être reconnus martyrs par le Vatican. Le décret a été publié ce samedi. Une procédure qui permettra leur béatification. Le monastère des moines était rattaché à l'abbaye d'Aiguebelle dans la Drôme.

Un dossier est ouvert depuis 2006

Au total, dix-neuf martyrs, tués en Algérie entre 1994 et 1996, vont être béatifiés. Parmi eux, l'ancien évêque d'Oran, Pierre Claverie et deux Drômois : Frère Luc, originaire de Bourg-de-Péage et Frère Christophe, originaire d'Ancône.

On ne sait pas encore quand ni ou aura lieu cette béatification.  Les évêques algériens souhaiteraient qu'elle puisse être être célébrée en Algérie.

A l'Abbaye d'Aiguebelle, le mémorial des moines assassinés à Thibirine en Algérie. - Radio France
A l'Abbaye d'Aiguebelle, le mémorial des moines assassinés à Thibirine en Algérie. © Radio France - Stéphane Milhomme

Les frères Christian, Bruno, Christophe, Célestin, Luc, Paul et Michel, âgés entre 45 ans et 82 ans, avaient été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas, à 80 km au sud d'Alger. Leur mort avait été annoncée le 23 mai par un communiqué du groupe terroriste GIA. Mais les circonstances de leur décès restent troubles.

Une enquête judiciaire a été ouverte en France dix ans après leur mort, à la suite d'une plainte d'une famille. Il a fallu un long bras de fer avec Alger pour que des échantillons de crânes des victimes soient rapportés en France. On attend d'ici peu le rapport des analyses pratiquées sur les prélèvements des crânes des religieux.