Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : avancée du couvre-feu à 18h, "c'est démoralisant" pour les habitants

-
Par , France Bleu Limousin

Comme partout en France, Limoges a vu son couvre-feu avancer de 2 heures. Il faut maintenant rester chez soi de 18 heures à 6 heures du matin. Ce samedi soir, les Limougeauds se sont dépêchés pour faire les dernières courses et dernières ballades avant de rentrer chez eux dans une ambiance triste.

Il est 17h45, un samedi après-midi dans Limoges.
Il est 17h45, un samedi après-midi dans Limoges. © Radio France - Thomas Vinclair

"Je n'avais pas vu l'heure, donc je suis vite sorti pour faire deux trois courses avant le nouveau couvre-feu." Quinze minutes avant 18h, les Limougeauds ont fait leurs dernières courses. Certains se promènent, "une dernière ballade" avant de rentrer chez eux. Les six coups des cloches sonnent. 

Il reste encore quelques passants dans les rues. Pour la plupart, il s'agit de commerçants qui ont baissé le rideau au dernier moment. Sophie travaille à la boutique "Mado et les autres", elle ne reconnaît pas sa ville : "C'est vrai que ça fait mal un peu de voir la ville comme ça. Je suis ici depuis trois ans, d'habitude Limoges vit et il y a de l'activité à cette heure. C'est un peu triste."

Une perte des interactions sociales

Pour Chantal et Sonia, deux vendeuses de Limoges, l'amertume prédomine : "On vient de finir de travailler, il n'y a plus personne", soupire Chantal. "On doit déjà rentrer chez nous, nous n'avons plus d’interaction sociale avec nos amis. On ne peut plus les voir ou boire un verre. C'est démoralisant pour nous et nos commerces!"

Beaucoup de voitures ont continué de circuler jusqu'à 19h. Dès 20h, il n'y a plus personne.
Beaucoup de voitures ont continué de circuler jusqu'à 19h. Dès 20h, il n'y a plus personne. © Radio France - Thomas Vinclair

Pour pouvoir sortir après 18h dans le centre-ville, il faut toujours avoir son attestation dérogatoire. Tous les jours, il faudra avoir ce précieux papier pour pouvoir circuler de 18h à 6h du matin. En cas de non-respect du couvre-feu, vous risquez une amende de 135 euros et jusqu'à 3750 euros en cas de récidive.

Ce couvre-feu devrait durer au moins 15 jours et peut-être plus si la situation sanitaire ne s'améliore pas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess