Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

Les soldes d'été débutent ce mercredi, une édition très particulière

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Repoussés de trois semaines en raison de l'épidémie de coronavirus, les soldes d'été débutent ce mercredi 15 juillet en France.

Les soldes d'été démarrent ce mercredi 15 juillet.
Les soldes d'été démarrent ce mercredi 15 juillet. © Maxppp - Bruno Levesque

Place aux bonnes affaires en plein été ! Reportés de trois semaines en raison de l'épidémie de coronavirus, les soldes d'été, qui devaient initialement se tenir à partir du 24 juin, démarrent ce mercredi en France. Ils s'achèveront  dans quatre semaines, le mardi 11 août. Un cru qui s'annonce très particulier cette année.

Les commerçants inquiets

Début juin, Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, avait annoncé ce report des soldes à la "demande des petits commerçants", qui avaient besoin de "temps" pour "reconstituer" leur trésorerie. Cela entraîne des rabais en plein mois de juillet, alors que de nombreux Français sont déjà partis en vacances.

Pour Yves Marin, expert du secteur de la distribution au sein du cabinet Bartle interrogé par l'AFP, "les augures sont peu favorables" : "On assiste à une sorte de crispation économique, de rétention financière car, si l'argent est là, l'envie de consommer n'y est pas".

54% des Français frileux avant les soldes

Selon un sondage Ifop pour Spartoo, plus de la moitié des personnes interrogées (54%) "entendent renoncer aux soldes ou y consacrer un budget moins élevé" que d'habitude. Toujours selon cette enquête, près de sept Français sur dix estiment avoir "changé de manière de consommer avec le confinement".

Une très mauvaise nouvelle pour les commerçants déjà en difficulté. Selon l'Alliance du Commerce, qui représente 27.000 magasins, les enseignes de l'habillement qui font partie de l'organisation ont enregistré en mai "une baisse de 20,9%" de leur chiffre d'affaires, ventes en ligne comprise. Le recul est de 10,4% pour les magasins de chaussures.

Des mesures sanitaires toujours strictes

Il faut dire que les mesures sanitaires ne se prêtent pas vraiment au shopping : port du masque, gel hydroalcoolique systématique, cabines d'essayage parfois inaccessibles, ou encore placement à l'isolement des produits durant 24 heures. Les professionnels du secteur avaient demandé fin juin un allègement du protocole mais Bruno Le Maire, interrogé ce mardi sur RTL, a souligné qu'il n'y aurait "aucun allègement des règles sanitaires, ce serait irresponsable".

Une situation qui, selon Yves Marin, offre "une énorme prime au commerce en ligne", où la "cabine d'essayage est chez soi et les livraisons et retours gratuits". Du côté des commerçants, on espère quand même que les soldes vont contribuer à la "relance de la consommation", notamment dans secteur de l'habillement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess