Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris : les soldes n'ont plus la côte

-
Par , France Bleu Paris

Les soldes commencent, ce mercredi, jusqu'au 4 février les magasins vont brader leurs articles. Cette période de soldes n’intéresse plus trop les commerçants et les consommateurs et la grève des transports n'arrange pas les choses.

Les périodes de soldes n'ont plus la côte.
Les périodes de soldes n'ont plus la côte. © Maxppp - STEPHANIE LECOCQ

La période des soldes d'hiver commencent ce mercredi et se termineront le 4 février. Si autrefois cet éventement était attendu, maintenant les consommateurs et les commerçants ne compte plus trop sur cette période pour booster leur chiffre d'affaire, de plus la grève des transports rend les commerçants encore plus pessimiste. 

Des soldes toute l'année

Dans le quartier Montparnasse, rue de Rennes, plusieurs commerçants se plaignent des ventes privées, des promotions, qui se font toute l'année et qui font perdre leur intérêt aux périodes de soldes. "Maintenant les promotions sont autorisées à n'importe quelle période, 8 mois sur 12 c'est les soldes", sourit Philippe un vendeur de sacs à main.

Un avis partagé par les clients qui profitent des réductions sur les sites internet ou encore pendant le Black-Friday

Une grève qui n'arrange rien 

Depuis un peu plus d'un mois se déplacer en transport en commun dans l'Île-de-France est très compliqué. Une conjoncture sociale qui ne rend pas les commerçants optimistes : "Pas de trains, pas de métros, pas de clients. On a déjà mis -50% sur toute la boutique et personne" déclare dans un sourire jaune, Nathalie gérante d'une boutique de cosmétique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu