Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les stations thermales d'Aix-les-Bains veulent bénéficier des mêmes aides que les stations de ski

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Les stations thermales savoyardes souhaitent être aidées à la même hauteur que les stations de ski. A Aix-les-Bains, elles appellent le gouvernement à les soutenir dans "le dernier kilomètre du marathon avant la réouverture".

Thermes d'Aix-les-Bains
Thermes d'Aix-les-Bains © Maxppp - Sylvestre

En Savoie, cela fait plusieurs mois que les établissements thermaux demandent à être davantage aidés pour traverser la crise. Fermés depuis fin octobre, leur activité a chuté de "70 % en un an". Début mars, le ministre délégué chargé des PME Alain Griset s'est rendu en Savoie pour constater la situation. L'Etat finance désormais 70% des charges fixes des établissements pour l'année 2021 et jusqu'à leur réouverture. "C'est déjà mieux que rien, c'est même bien", commente Bernard Riac, le président du groupe Valvital, deuxième groupe thermal de France avec 11 établissements dont un en Savoie.

Normalement, on reçoit 3000 curistes par an. Cette année on était à peine à 1.000 - Florian Hugonet, directeur général du Domaine de Marlioz à Aix-les-Bains

"Mais l'année 2020 a été tellement catastrophique qu'on souhaiterait au moins que les derniers mois de 2020 soient également pris en compte, comme ça s'est fait à la montagne qui bénéficie de la prise en charge de 70 % des charges fixes depuis le 15 décembre." Les directeurs des thermes demandent une aide rétroactive.

On demande une égalité de traitement entre l'activité thermale et l'activité montagne - Bernard Riac, président du groupe Valvital

Ecoutez Bernard Riac, président du groupe Valvital

Autre demande : une prise en charge des frais liés à la Covid

Les stations thermales ont une autre requête : que les frais déboursés pour la mise en place des gestes barrières soient pris en compte par la sécurité sociale. "Sur une cure de trois semaines, pour 500 euros, ça représente 80 euros supplémentaires", souligne Bernard Riac. Cette demande a déjà été soumise une première fois mais a été refusée. Les directeurs espèrent qu'elle sera désormais accordée. Surtout, ils attendent de connaître la date de réouverture. Préparer l'accueil des clients leur demande trois semaines.

Tout un monde socio-professionnel touché

A Aix-les-Bains, il n'y a pas que les acteurs thermaux qui sont inquiets de cette situation. Christian Galice, le directeur de l'hôtel Adelphia et représentant du club hôtelier de la ville, est alerte : "Ça dure depuis trop longtemps. Depuis décembre, pour les établissements ouverts on est sur une perte de 80 % du chiffre d'affaires." Il souhaite lui aussi que les aides soient à la hauteur de celles adressées aux stations de ski. 

"La situation est difficile", complète la députée de Savoie Typhanie Degois. Elle veut porter la voix des stations thermales auprès de l'Etat. "Après les annonces gouvernementales on sait que les établissements thermaux ne rouvriront pas tout de suite, du moins pas avant juin/juillet. Cette fermeture impacte tous les socio-professionnels d'Aix-les-Bains et des environs. On a besoin de ce coup de pouce financier."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess