Société

Les supermarchés Leclerc annoncent la création de 10.000 emplois

France Bleu mercredi 15 avril 2015 à 10:13 Mis à jour le mercredi 15 avril 2015 à 10:35

Les supermarchés Leclerc veulent se développer sur Internet
Les supermarchés Leclerc veulent se développer sur Internet © MaxPPP

Le patron de l'enseigne de grande distribution Leclerc a annoncé ce mercredi qu'il allait créer 10.000 emplois nets, et investir un milliard d'euros sur trois ans, dans les nouvelles technologies. Michel-Edouard Leclerc veut que son entreprise devienne "un grand de l'Internet".

Se développer sur Internet : c'est l'objectif de Leclerc pour les trois ans à venir. Le PDG de l'enseigne de grande distribution, Michel-Edouard Leclerc, a annnoncé ce mercredi matin sur RMC un investissement d'un milliard d'euros sur cette période, dans le secteur des nouvelles technologies.

"Aujourd'hui il faut qu'on apprenne à devenir un grand de l'Internet. Culturellement c'est une révolution pour les provinciaux que nous sommes. Il faut faire un grand portail Internet, on va investir un milliard".  — Michel-Edouard Leclerc

Un investissement qui s'accompagnera de la création de 10.000 emplois nets, affirme le patron de l'enseigne. Sur la somme investie, la moitié concernera les moyens logistiques, c'est-à-dire des "points relais ou des drives ", ces hangars où il suffit de passer au volant de la voiture pour se voir remettre ses courses. 

Pas de fermetures de magasins

Leclerc ne compte pas changer son activité, c'est-à-dire la distribution. Mais, alors que son chiffre d'affaire Internet n'est que de deux milliards d'euros sur les 44 milliards de chiffre d'affaires du groupe, Michel-Edouard Leclerc estime que "dans cinq ans, notre concurrent sera Amazon, ce ne sera plus Hyper U ". 

Pour autant, le patron du groupe assure que ce développement sur Internet ne s'accompagnera pas de fermetures de magasins ou de licenciements : "Tout sera sur Internet mais nous allons tout faire pour que les gens viennent chercher les conseils et l'expertise dans les hypermarchés, où restent le navire amiral, avec des métiers qui seront revalorisés ", a t-il déclaré.