Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Les syndicats de la CPAM de Dordogne dénoncent la gestion de la crise du coronavirus

-
Par , France Bleu Périgord

Les syndicats de la CPAM critiquent la gestion de la crise de coronavirus par la direction. Ils dénoncent un manque de mesures et un manque de communication. La direction de l'assurance maladie répond secret médical et respect de la vie privée.

CPAM
CPAM © Radio France

La colère est grande parmi le personnel explique les syndicats. Dans un communiqué envoyé ce mercredi 28 octobre, ils dénoncent la gestion de la crise sanitaire au sein de la CPAM de Périgueux en Dordogne. La CGT, Force Ouvrière et SNFOCOS (syndicat national force ouvrière des cadres des organismes sociaux) affirment qu'il y a eu au moins cinq cas positifs parmi les employés de la CPAM et plusieurs cas-contacts.

Un manque de communication dénoncée par les syndicats

L'intersyndicale reproche à la direction de ne pas avoir assez communiqué sur la présence de cas positifs au sein de l'organisme. La direction de la CPAM et sa directrice Catherine Petraszko assume : "il s'agit de défendre le secret médical et le secret de la vie privée". 

De leur côté, les syndicats estiment que pour un organisme en charge de la santé publique et qui abrite la brigade covid-contact-tracing, il faut être "exemplaire et communiquer comme l'on fait d'autres services publics comme la mairie de Périgueux, de Bergerac ou encore la mairie de Vergt", explique Corinne Ruedin-Priou, déléguée syndicale CGT. L'intersyndicale demande une communication transparente sur la situation épidémique de la caisse, tout en garantissant l'anonymat de personnes concernées. 

Les syndicats demandent également la désinfection de tout le bâtiment et un dépistage généralisé.

Un élargissement du télétravail ?

Autre grief déposé l'intersyndicale, l'absence de télétravail généralisé au sein de la CPAM de Périgueux. Actuellement, selon Corinne Ruedin-Priou, "une cinquantaine de personnes sont en télétravail et seulement deux jours par semaine. Ce qui veut dire que le mercredi, tout le monde se croise dans la structure". Pour les syndicats, il faut revenir au télétravail pour les 250 employés comme cela a été le cas pendant le confinement à partir de mars dernier. 

La direction de la CPAM estime, de son côté, que le télétravail n'a jamais été une recommandation de la Caisse Nationale d'assurance maladie mais que tout a été fait pour assurer la sécurité sanitaire au sein de l'établissement. Cathedrine Petraszko affirme qu'une convention pour élargir le télétravail est en préparation pour janvier et que le télétravail pourrait s'étendre à l'ensemble des employés mais cela se fera en fonctions des annonces d'Emmanuel Macron, ce mercredi 28 octobre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess