Société

Attentat sur les Champs-Élysées : les syndicats veulent plus de fermeté

Par Nathan Lautier, France Bleu Isère vendredi 21 avril 2017 à 13:06

La police en deuil suite aux attentats de mercredi soir, 20 septembre.
La police en deuil suite aux attentats de mercredi soir, 20 septembre. © Maxppp - ©PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Après l'attentat sur les Champs-Élysées et la mort d'un policier mercredi soir, les syndicats de police réclament plus de "fermeté" contre les "individus dangereux". Valérie Mourier, responsable syndicale d'Alliance police nationale réagit sur France Bleu Isère.

De la tristesse, mais aussi de la colère ressort du témoignage de Valérie Mourier. Ce n'est pas la première fois que la police est visée par une attaque, et la responsable syndicale de l'Alliance police nationale veut des réactions concrètes et rapides :

"On demande qu'il y ait plus de fermeté sur la libre-circulation des individus qui sont connus pour être dangereux. On peut se poser beaucoup de questions au niveau de la justice et de tout ce qui est mis en oeuvre pour empêcher ces individus de nuire sur notre territoire."

Interview de Valérie Mourier, responsable syndicale de l'Alliance police nationale

Valérie Mourier demande à ce qu'un rassemblement soit organisé sur Grenoble en soutien à la famille. Pour l'instant, rien de prévu.