Société

Les taxis en grève partout en Europe contre la concurrence des VTC

France Bleu mercredi 11 juin 2014 à 8:41 Mis à jour le mercredi 11 juin 2014 à 15:30

Ce mercredi, les taxis sont appelés à protester, dans plusieurs grandes villes d'Europe, contre la concurrence des Véhicules de tourisme avec chauffeur, et en particulier de l'entreprise Uber. A Paris, mais aussi à Marseille, Aix, Rennes et Rouen, des manifestations perturbent la circulation.

Il n'y a pas que les trains qui sont en grève ce mercredi. Les chauffeurs de taxi aussi devraient en grande partie cesser le travail pour une journée de protestation. Cette fois, ce ne sont plus seulement les taxis parisiens qui luttent contre les VTC... mais ceux de toute l'Europe. A Paris et dans plusieurs villes de France, les taxis ont mené des opérations escargot : les aéroports d'Orly et Roissy ont vu plusieurs centaines de véhicules partir en direction de Paris, au petit matin, provoquant plus de 300km de bouchons. 

D'autres villes ont été perturbées au cours de la journée : à Marseille, une soixantaine de taxis a voulu bloquer l'aéroport de Marignane, provoquant des ralentissements. Il a fallu une intervention de la police pour rétablir la situation . A Nantes, une centaines de taxis ont défilé ; et 90 à Rennes, une soixantaine à Rouen. D'autres opérations provoquent encore des perturbations mercredi après-midi, comme à Nice où les taxis ont entrepris une opération escargot sur la Promenade des Anglais

Les centrales de radio-taxi en guerre contre Über

Alors que les syndicats de taxis avaient été à l'origine de nombreuses actions contre les VTC en début d'année, cette fois-ci, la majorité des syndicats "se désolidarise de ce mouvement et n'appelle pas à manifester ", selon Karim Asnoun, porte-parole de la CGT, pour qui "les centrales radio veulent récupérer ce mouvement ". La contestation est en réalité partie de Grande-Bretagne : les taxis noirs y travaillent pourtant depuis des années aux côtés des VTC, mais redoutent désormais le poids croissant d'une seule entreprise : Über.

"Über ne respecte pas de manière délibérée les règlementations en vigueur et ils disposent en plus de moyens très importants (...), une valorisation de 17 milliards de dollars" — Serge Metz, PDG des Taxis G7

Une proposition de loi doit être présentée la semaine prochaine pour apaiser les relations entre taxis et VTC : elle devrait notamment prévoir la géolocalisation des taxis en temps réel , comme c'est déjà le cas pour les VTC. Dans certaines villes d'Europe, la contestation prend une forme originale : à Rome par exemple, les chauffeurs ont prévu une "grève à l'envers" , avec des courses au prix maximum de dix euros, pour faire face aux tarifs agressifs des VTC. 

Partager sur :