Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les teufeurs ont levé le camp à Moncel-lès-Lunéville

Par

Depuis samedi, une rave party sauvage était organisée sur le site de l'ancienne usine Trailor à Moncel-Les-Lunéville où près de 3000 personnes ont dansé nuit et jour devant des murs d'enceintes géantes. Les teufeurs ont finalement arrêté la musique et quitté le site à la mi-journée ce lundi.

Les teufeurs ont quité le site à la mi-journée
Les teufeurs ont quité le site à la mi-journée © Radio France - Mohand Chibani

Les autorités ont été mises devant le fait accompli et ont dû dépêcher sur place une demi compagnie de CRS  ainsi que des services de secours pour gérer les débordements.

Publicité
Logo France Bleu

Pas de blessés graves à déplorer

La fête était prévue jusqu'à ce mardi, mais suite à la demande de la préfecture et du maire de la commune,  les organisateurs de l'évènement ont finalement accepté de tout arrêter dès ce lundi 1er janvier à 13 h 00, sans gros dégâts se félicite Morgan Tanguy, le directeur de cabinet du préfet de Meurthe et Moselle "nous avons mis de gros moyens, à la fois de sécurité civile et de sécurité publique avec des renforts policiers. Fort heureusement, nous n'avons pas eu de blessés graves à déplorer__, une dizaine de personnes ont été admises à l'hôpital mais globalement la situation a été maitrisée".

Une centaine de fonctionnaires ont été miobilisés pour encadrer la rave-party © Radio France - Mohand Chibani

Les yeux rougis par la fatigue, Titi, l'un des porte-paroles de la manifestation a participé à une réunion avec les autorités locales "nous nous sommes mis d'accord pour tout arrêter dès ce lundi à la mi-journée. Pour nous, ça s'est bien passé, il n'y a pas eu de casse et nous allons nettoyer le site avant de partir".

Certains riverains ont vraiment dérouillé ce week-end

Jacques Lamblin, le maire de Lunéville se dit soulagé que la fête se termine "on a évité des drames et ça se termine correctement, sauf que certains riverains ont vraiment dérouillé durant ce week-end et je le regrette".

Dans un communiqué, la préfecture de Meurthe et Moselle souligne que les organisateurs de la manifestation seront poursuivis sur le plan judiciaire car "ils ont enfreint la réglementation applicable aux rassemblements de ce type".

La rave-party a rassemblé jusqu'à 3000 personnes © Radio France - Marie Roussel

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu