Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Tourangeaux s'y prennent tôt pour faire leurs cadeaux de Noël cette année

-
Par , France Bleu Touraine

À deux mois de Noël, les clients sont déjà nombreux dans les magasins de jouets pour faire du repérage ou des achats. Certains anticipent par habitude, d'autres craignent la mise en place de mesures sanitaires très strictes dans les prochaines semaines.

Les rayons des magasins de jouets sont toujours bien remplis malgré l'arrivée anticipée des clients pendant les vacances de la Toussaint, deux mois avant Noël
Les rayons des magasins de jouets sont toujours bien remplis malgré l'arrivée anticipée des clients pendant les vacances de la Toussaint, deux mois avant Noël © Radio France - Marcellin Robine

Pour un mois d'octobre, il y a déjà beaucoup de clients dans les rayons remplis de jouets du Joué Club de Chambray-lès-Tours. Il y a ceux qui anticipent, par habitude : "Si on est sur un produit qui est un peu tendance et que tout le monde veut, ça va faire comme toutes les autres années. Mi-novembre, il n'y en a déjà plus", avance le prévoyant Miguel.

Mais de nouveaux acheteurs déambulent dans les allées du magasin pendant ces vacances de la Toussaint, avec la crise sanitaire dans un coin de la tête. "Beaucoup de gens disent que ça va fermer trois semaines avant Noël, raconte Delphine, je ne sais pas si ça va être vrai mais il faut bien prendre les devants." Charlène, elle, fait attention à son budget. "On anticipe beaucoup pour étaler les dépenses."

Laura Gonzales, directrice générale du Joué Club de Chambray-lès-Tours et Lucas Poitel, responsable adjoint du magasin
Laura Gonzales, directrice générale du Joué Club de Chambray-lès-Tours et Lucas Poitel, responsable adjoint du magasin © Radio France - Marcellin Robine

Lucas Poitel, le responsable adjoint du magasin, le confirme, le père Noël s'y prend tôt cette année.

Il y a beaucoup plus de clients, les achats sont beaucoup plus conséquents. On n'est pas sur des petits achats pour des anniversaires, ce qu'on a normalement à cette période, là ce sont vraiment des paniers plus importants, ce qui présente bien la fin de l'année.

Mais est-ce que ce sera pour autant un bon Noël pour les vendeurs de jouets ? Difficile à dire pour Lucas Poitel : "Normalement, on fait près de 40 % de notre chiffre d'affaire en décembre. Le fait que ce soit anticipé, est-ce qu'on va avoir autant que les autres années, c'est très dur à dire. Pour le moment, on dirait que oui, c'est un bon Noël, mais attention à la crise sanitaire."

Les ventes de poupées Corolle décollent

Autre acteur du jouet en Indre-et-Loire : les poupées Corolle, basées à Langeais à l'ouest de Tours. La directrice marketing de l'entreprise voit aussi ses ventes bondir plus tôt que d'habitude. "On observe sur notre site internet une croissance à deux chiffres sur les ventes, confie Muriel Joron. À cause de la crise sanitaire et des plus petites fêtes de familles, le report du budget repas de Noël pourrait bien profiter aux entreprises de l'industrie du jouet.

Des poupées Corolle
Des poupées Corolle - Corolle
Choix de la station

À venir dansDanssecondess