Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : LE + INFO de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Les trois idées reçues sur l'isolement des personnes âgées

mardi 7 mars 2017 à 10:40 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

On estime qu'en France, 27 % des seniors vivent seuls. Pour rompre l'isolement des personnes âgées, la Carsat et le département de Côte-d'Or relancent un appel à projets. L'idée est de regrouper des jeunes et des moins jeunes autour d'un même projet.

En France, une personne âgée sur 4 vit seule
En France, une personne âgée sur 4 vit seule © Maxppp - Cyril Sollier

Dijon, France

Il existe plusieurs façons de lutter contre l'isolement des personnes âgées. Il y a les projets inter-générationnels où on regroupe des jeunes et des seniors autour d'un projet. Ça peut être un jardin pédagogique ou encore un atelier autour des nouvelles technologies? Ça peut être aussi un projet d'habitat partagé. L'an passé, l'appel à projets lancé par la Carsat a permis de financer 52 projets en Bourgogne-Franche-Comté pour un montant de 400 000 euros.

60 000 seniors isolés en Bourgogne

Parmi toutes les générations, celle des 75 ans est la plus concernée. On estime que 27 % des seniors vivent seuls. En Bourgogne, selon la Carsat, on compte 60 000 personnes de plus de 60 ans isolées. 52 % sont des hommes. Comment lutte t-on contre cet isolement ? On a posé la question à Christine Richard, Conseillère départementale de Côte-d'Or. Elle était l'invitée du + INFO. Elle répond à trois idées reçues sur l'isolement des personnes âgées.

Christine Richard, Conseillère départementale de Saint-Apollinaire invitée de France Bleu Bourgogne  - Radio France
Christine Richard, Conseillère départementale de Saint-Apollinaire invitée de France Bleu Bourgogne © Radio France - Stéphane Parry

1) Si les personnes âgées sont isolées, c'est parce qu'elles le veulent bien.

Faux : ce n'est pas si simple. Les personnes âgées subissent cette situation de solitude. Elles aimeraient être davantage acteur mais au final elles subissent cet isolement.

2) La perte d'autonomie est le premier facteur de l'isolement.

Vrai : quand on perd son autonomie, on se replie davantage sur soi. On est moins mobile. On va moins vers les autres. Donc, effectivement, la perte d'autonomie est un repli.

3) Les personnes âgées isolées sont des personnes touchées par pauvreté

Vrai et Faux : la pauvreté est un facteur favorisant, mais il existe aussi des personnes aisées sur le plan financier qui vivent seules. Après, lorsque l'on a les moyens, c'est plus facile d'avoir des aides à domicile. Mais l'isolement touchent toutes les catégories socio-professionnelles.