Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : LE + INFO de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Les trois idées reçues sur les radars embarqués

jeudi 2 mars 2017 à 12:02 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

A quand des radars embarqués dans des voitures conduites par des entreprises privées ? La Ligue Contre la Violence Routière est pour. Les associations d'automobilistes sont contre. Elles craignent que ces sociétés aient pour seul objectif, celui de faire du chiffre.

Catherine Pépoz est présidente de la Ligue Contre la Violence Routière en Côte-d'Or
Catherine Pépoz est présidente de la Ligue Contre la Violence Routière en Côte-d'Or © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Actuellement, la Sécurité routière compte 303 voitures radars. En moyenne, les gendarmes et policiers ne les utilisent qu'une heure et treize minutes par jour. Bruno Le Roux souhaite qu'elles soient davantage utilisées. C'est pourquoi, le ministre de l'intérieur a confié la gestion de six voitures à une société privée de l'Eure. Il s'agit d'une expérimentation. Elle va durer jusqu'au 1er septembre. Catherine Pépoz de la Ligue Contre la Violence Routière répond à trois idées reçues.

Les radars ne servent qu'à remplir les caisses de l'Etat

FAUX : les radars rapportent entre 650 et 700 millions d'euros à l'Etat. Le coût de l'insécurité routière a été réévalué à 50 milliards d'euros. On voit bien la différence. C'est le contribuable qui supporte le coût. Ce sont nos impôts, nos primes d'assurances qui augmentent.

Les radars embarqués ne font pas baisser le nombre de morts sur les routes

FAUX : on estime avoir sauvé 40 000 vies depuis 2003. On sait qu'avec les contrôles routiers, on en sauvera encore. Le gouvernement avait prévu de passer en 2020 en dessous des 2000 tués par an. On en est loin. Je regrette que l'on en soit encore au stade de l'expérimentation lorsque l'on parle de sécurité routière. On le voit avec les radars embarqués par des sociétés privées.

Je suis plus dangereux si je dépasse la vitesse autorisée d'un kilomètre à l'heure

VRAI : 1 % de hausse de la vitesse entraîne 4 % d'accidents en plus. Il n' y a pas de petit excès de vitesse. C'est pour cela qu'en 1990, on a baissé la vitesse autorisée de 10 km/h dans les agglomérations pour sauver la vie des piétons et des cyclistes.