Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les urgentistes stéphanois accueillent avec scepticisme les annonces d'Agnès Buzyn

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a annoncé ce lundi une série de mesures pour résoudre la crise aux urgences. Certaines vont dans le bon sens pour les urgentistes du CHU de Saint-Étienne, qui soulignent que la question de la faisabilité se pose néanmoins.

Les urgences de Saint-Etienne sont en grève depuis le mois de juin.
Les urgences de Saint-Etienne sont en grève depuis le mois de juin. © Radio France - Elie Abergel

Saint-Étienne, France

Moins de personnes âgées allongées sur des brancards, des infirmières aux compétences élargies, des consultations vidéos pour les EHPAD... La ministre de la Santé Agnès Buzyn a présenté ce lundi une série de mesures destinées à contrer la crise que traversent les services des urgences en France. 

À Saint-1tienne (où les urgences sont en grève depuis le mois de juin), Alain Viallon, le chef du service des urgences de la ville, salue certaines de ces annonces. Mais il souligne que "nous avons déjà une filière qui prend spécifiquement en charge les personnes âgées, elles nous sont envoyées par un généraliste et intègrent directement l'hôpital en 24 ou 48 heures". 

Un principe déjà existant 

"Il faut développer la capacité de ces filières, car pour l'instant elles ne permettent pas à elles seules de régler le problème des urgences", poursuit M. Viallon. 

La ministre de la Santé Agnès Buzyn propose que les services d'urgences soit dotés d'infirmières avec des compétences élargies, comme la radiologie ou les points de suture. "Une bonne initiative", approuve Alain Viallon. 

Consultation vidéo dans les EHPAD

Le SAMU va-t-il bientôt procéder à des consultations vidéos dans les EHPAD ? C'est un des objectifs d'Agnès Buzyn, qui souhaite que certaines pathologies bénignes ne soient pas prises en charge par les urgences. 

La mobilisation continue aux urgences du CHU de Saint-Etienne.  - Radio France
La mobilisation continue aux urgences du CHU de Saint-Etienne. © Radio France - Elie Abergel

"L'idée est excellente, souligne Guy-François Joamin", médecin urgentiste à Saint-Étienne. "Cela permettra une prise en charge plus appropriée, la vidéo peut permettre de faire un pré-diagnostic", abonde M. Joamin. Mais attention à la mise en pratique alerte le médecin, "dans les EHPAD, les aides-soignantes ne peuvent pas réaliser certaines opérations comme surveiller une perfusion ou poser un masque à oxygène". 

Choix de la station

France Bleu