Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les vacances se terminent : le camping du Lac Kir désemplit à Dijon

lundi 27 août 2018 à 15:30 Par Sophie Allemand, France Bleu Bourgogne

On range les duvets et on plie la tente. Ça y est, les vacances touchent à leur fin au camping du Lac de Kir, mais qui sont les campeurs qui résistent à cette vague de départ ?

Des hollandais passent une dernière nuit d'étape au camping du Lac Kir, avant de retrouver les Pays-Bas
Des hollandais passent une dernière nuit d'étape au camping du Lac Kir, avant de retrouver les Pays-Bas © Radio France - Sophie Allemand

Lac Kir, France

Le camping du Lac Kir fermera ses portes le 31 octobre, mais ça sent déjà la fin : la fréquentation baisse. Et pour cause, pour la plupart, la rentrée c'est le 3 septembre. En août le camping a été complet seulement deux soirs, alors qu'il l'était presque tous les soirs de juillet. Mois durant lequel 5 161 personnes ont séjourné. Déjà, fin août, le lieu comptabilise plus de 10 000 passages pour la saison. 

Les étrangers, plus nombreux que les français

Et ça y est, alors que septembre approche, le vide se fait sentir. "Ce matin, ça a été très calme, il y avait à peine 20 clients. En ce moment il y a plus de touristes étrangers," remarque Camille Ronot, 19 ans, à l'accueil. C'est vrai qu'à l'accueil et sur le camping, les étrangers défilent, les français eux, sont sur le départ.

Des anglais en plein barbecue, les vacances ne sont pas finies pour Sue et Philip - Radio France
Des anglais en plein barbecue, les vacances ne sont pas finies pour Sue et Philip © Radio France - Sophie Allemand

Camille y a travaillé tout le mois d'août, un job d'été apprécié. Des rencontres avec des gens du monde entier : "On voit des gens toute la journée. Comme ils sont en vacances ils ont le temps de discuter, de raconter ce qu'il font là. Vraiment, bénéficier de petites tranches de vie comme ça, c'est super sympa."

Paroles de touristes : quels souvenirs gardez-vous de la Bourgogne ?

Il y a des résistants

"Dans une heure on est parti, c'est le dernier week-end pour finir les vacances tranquillement," explique Roland. Il se prête à une dernière partie de ping-pong. Après des vacances au Pérou, le camping, c'était la dernière note "vacances" de l'été. 

Une dernière partie de ping-pong avant le départ - Radio France
Une dernière partie de ping-pong avant le départ © Radio France - Sophie Allemand

D'autres viennent justement chercher le calme en cette fin de saison. "On laisse la place aux personnes qui ont des enfants en juillet août, et nous on part toujours en juin et en septembre, c'est plus reposant," raconte Micheline, retraitée venue de Bretagne. Enfin, la fréquentation cette année est bonne au lac Kir, avec une hausse de un à deux points. L'année dernière, les campings bourguignons ont accueilli 532 793 touristes au total pendant la saison, de mai à septembre. 

Reportage au Camping du Lac Kir - les campeurs résistants aux grands retours