Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Vans : le centre d'accueil des migrants ferme ses portes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Les Vans, France

Le centre d'accueil des migrants aux Vans en Sud-Ardèche fermera définitivement ses portes le 31 janvier prochain. Des migrants rejoignent la clandestinité.

L'arrivée des premiers migrants aux Vans le 9 décembre 2016
L'arrivée des premiers migrants aux Vans le 9 décembre 2016 © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Quelques deux cents migrants se sont succédés au centre d'accueil et d'orientation des Vans depuis le 9 décembre 2016.  Ils venaient en grande partie de la jungle de Calais qui était alors démantelée. Il s'agissait d'accueillir ces migrants, de connaître leur statut et de leur apporter une réponse. Certains ont obtenu le droit d'asile mais d'autres ont été renvoyés vers le pays dans lequel ils ont pénétré dans l'espace Schengen, souvent l'Italie qui n'avait aucune envie de les accueillir de nouveau.      

Habib, 20 ans désormais clandestin 

Au printemps dernier, la préfecture a expliqué à Habib, installé au centre d'accueil des Vans qu'il devait retourner en Allemagne. Pas question pour Habib. Cet afghan est arrivé en Europe via l'Allemagne. Il a fui son pays où il lui devenait très difficile de vivre. Dans son village du Panshir, une région de l'est du pays, lui et sa famille sont persona non grata car les villageois ont appris que son frère exilé en Grande-Bretagne avait abjuré la religion musulmane. Et leur vie est devenu un enfer.    

"Je veux travailler en France" - Habib

Habib a donc fui son pays et a fini dans ce centre d'accueil des migrants aux Vans. Sa demande d'asile a été rejetée et dès lors le centre n'avait plus le droit de le garder. La préfecture de l'Ardèche lui demandait de retourner en Allemagne. Il savait très bien que l'Allemagne c'était un retour assuré pour l'Afghanistan.   

Recueilli chez Pierre en Sud-Ardèche

Habib a donc été recueilli par Pierre chez qui il habite désormais depuis le mois juin dernier. Pierre parle de fraternité et de nécessaire solidarité. 

"Je ne vois pas comment j'aurais pu ne pas le faire" - Pierre

Pierre s'est rapproché des réseaux de solidarité autour du centre des Vans. Il a fait la connaissance de Habib. Depuis sept mois, Habib vit chez lui, essaie d'améliorer son français et à déposer une nouvelle demande d'asile. Pierre l'aide a remplir ce dossier administratif auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu