Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Essais nucléaires mieux indemnisés : les vétérans mayennais saluent un "vote historique"

mardi 14 février 2017 à 6:57 Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne

Le Sénat vote aujourd'hui le projet de loi "Egalité réelle Outre-Mer". L'Assemblée Nationale l'a adopté jeudi dernier. Les indemnisations des vétérans des essais nucléaires seront plus simples que par le passé.

Louis Batard est le président de l'association des vétérans des essais nucléaires en Mayenne, qui regroupe une trentaine de membres.
Louis Batard est le président de l'association des vétérans des essais nucléaires en Mayenne, qui regroupe une trentaine de membres. © Radio France - Fabien Burgaud

Quelaines-Saint-Gault, France

Près de 50 ans après les premiers essais nucléaires, seuls 2% des vétérans ont pu être indemnisés. Le nombre de personnes indemnisées devrait augmenter grâce à une mesure du projet de loi. Concrètement, le principe de "risque nucléaire négligeable" sera supprimé des procédures d’indemnisation. "C'était compliqué pour les vétérans de prouver que les maladies venaient des essais. Il fallait demander des attestations à l'armée et vous savez comment c'est, avec le secret. Il ne fallait pas que ça soit connu", raconte Louis Batard, le président de l'association des vétérans des essais nucléaires en Mayenne.

Les essais nucléaires français ont eu lieu entre les années 60 et 1996 au Sahara et en Polynésie Française. Désormais, si le texte est voté et ensuite promulgué au Journal Officiel, l'indemnisation sera plus simple et surtout ira à plus de vétérans. "Le vote est historique, et c'est grâce à nos nombreuses réunions un peu partout dans les territoires. Les médias ont participé, mais aussi les parlementaires. Ici, ils nous ont beaucoup soutenu. Que ce soit de gauche ou de droite, les députés avancent main dans la main" se félicite Louis Batard, qui a été exposé à quatre essais nucléaires au début des années 60 dans le Sahara Algérien.

"Je n'ai jamais déposé à titre personnel de dossier pour être indemnisé, je n'ai souffert que d'une dépigmentation de la peau. Mais en Mayenne, parmi la trentaine de membres, certains peuvent légitimement en envoyer. Ces essais ont quand même provoqué des cancers" raconte-t-il. Aucun vétéran, à ce jour, n'a été indemnisé en Mayenne.