Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les victimes d’usurpation de plaques d’immatriculation sont de plus en plus nombreuses

-
Par , France Bleu Paris

C’est souvent quand il reçoit une contravention pour une infraction qu’il n’a pas commise que l’automobiliste s’aperçoit qu’on lui a volé son numéro de plaque d’immatriculation. Les usurpations de plaques se multiplient. Depuis 2010, le nombre d’infractions constatées a plus que triplé. Il est passé de 5.000 à 17.000 en trois ans.

Se procurer une fausse plaque d'immatriculation en France serait facile
Se procurer une fausse plaque d'immatriculation en France serait facile © Fotolia

Pour les fraudeurs, ces fausses plaques sont un moyen très simple d’échapper aux radars.

Pour les vrais propriétaires des plaques, la situation peut très vite tourner au cauchemar comme pour Fabien, un habitant d’Antony (Hauts-de-Seine).

Un jour il reçoit une contravention pour un excès de vitesse commis à Nîmes par une voiture alors qu’il a une moto. Tout de suite, il pense qu’on lui a volé son immatriculation. Mais voilà, ce n’est pas facile de prouver sa bonne foi.

S Usurpation immatriculation*

Choix de la station

À venir dansDanssecondess