Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les victimes de terrorisme réclament davantage de bienveillance aux institutions

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Au deuxième jour du congrès international des victimes du terrorisme à Nice, la déléguée interministérielle de l'aide aux victimes a évoqué le rôle de l'Etat dans la prise en charge des victimes. Au menu également, l'accompagnement spécifique des enfants et des adolescents victimes.

Le 8e congrès international des victimes de terrorisme se tient à Nice jusqu'à samedi à 13heures
Le 8e congrès international des victimes de terrorisme se tient à Nice jusqu'à samedi à 13heures © Maxppp - BELPRESS/MAXPPP

Nice, France

Le 8ème congrès international des victimes du terrorisme a lieu à Nice jusqu'à samedi. Des victimes d'une quarantaine de nationalités sont présentes depuis jeudi. Vendredi matin, la déléguée interministérielle de l'aide aux victimes, Elisabeth Pelsez, a pris la parole pour rappeler l'ouverture depuis fin février d'un centre de résilience à Paris et à Lille pour la prise en charge du psycho-traumatisme, dont une unité régionale a aussi ouvert à Nice.  

On en sait plus sur l'implantation d'un futur mémorial-Musée pour retracer  l'histoire du terrorisme, des attentats qui ont frappé en France et les français à l'étranger. Une mission composée de 16 personnalités, parmi lesquels des historiens, des sociologues, travaille sur le projet. Un bilan sera dressé en mars prochain. Ce lieu de mémoire sera implanté à Paris et non à Nice comme le souhaitait pourtant l'association de victimes Mémorial des Anges.     

Elisabeth Pelsez, déléguée interministérielle dédiée à l'aide aux victimes

Le rôle des Etats dans la prise en charge des victimes

Il existe désormais en France un guichet unique pour les victimes de terrorisme, afin qu'elles obtiennent des informations en termes d'aide juridique, financière, psychologique, médicale. "Mais il faut davantage de bienveillance" ont témoigné plusieurs d'entre-elles. L'aide de l'Etat doit se faire en collaboration avec les victimes, il faut mettre de l'humanité, de la chaleur dans cette écoute.  On a parfois face à soit des personnels administratifs sans empathie" raconte une victime du 13 novembre 2015 à Paris. Des formations sont délivrées pour améliorer l'annonce des décès. La déléguée interministérielle de l'aide aux victimes, Elisabeth Pelsez reconnait que des agents des services publics, des administrations devaient être mieux formés.

Elisabeth Pelsez, déléguée interministérielle chargée de l'aide aux victimes

Andriy Bazelevsky est le frère d'une victime de l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016. Citoyen canadien, il est d'origine Ukrainienne. Son frère était étudiant à Nice. Il a été très compliqué pour lui et sa famille de rejoindre Nice quand son frère a été tué par le camion fou. Une situation très dure à vivre qui illustre un problème de coordination sur le terrain. "Je me souviens encore de ce jour où ça a été si difficile d’avoir des nouvelles de mon frère. J’ai contacté l’ambassade ukrainienne mais on n’a eu aucune réponse avant un moment, alors on a décidé de venir sur les lieux mais ma mère a eu beaucoup de mal à obtenir son visa, elle a fait la queue devant l’ambassade de 8h du matin à 18h le soir. On a rapatrié le corps à nos frais. Heureusement il y a eu le soutien des associations de victimes." Une idée émise pour améliorer la réactivité et la prise en charge : offrir la possibilité d'obtenir un visa express lorsqu'un proche est touché dans un pays étranger par une attaque terroriste. 

Andriy Bazelevsky, frère d'une victime de l'attentat de Nice

L'accompagnement spécifique des enfants et des adolescents 

Une table ronde a été consacrée à l'accompagnement des enfants et des adolescents victimes. La pédopsychiatre Florence Askénazy, cheffe de service universitaire de psychiatrie de l'enfant  au CHU Lenval a évoqué les parcours de soins à mettre en place autour des enfants et de leurs parents. Plus de 1000 enfants ont été vus par le centre pédiatrique du psycho-traumatisme après l'attentat de Nice présentant des troubles post-traumatiques. 

Plusieurs programmes ont été présentés comme le Projet Papillon, porté par l'association française des victimes du terrorisme. Asma Guénifi, psychologue qui dirige aussi le centre Phoenix, Institut de psycho-traumatisme et de résilience, a perdu son frère dans un attentat en Algérie. Elle a détaillé la prise en charge thérapeutique de groupe par l'art-thérapie, l'expression corporelle, la musicothérapie. Il faut aider les plus jeunes à sortir de l'isolement pour se diriger vers la reconstruction. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu