Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les villes de l'Aire Urbaine perdent des habitants selon l'Insee

vendredi 1 janvier 2016 à 6:00 Par Jérémie Pignard et Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

L'Insee vient de publier les chiffres de sa dernière campagne de recensement en Bourgogne et Franche-Comté. Les petites communes en milieu rural gagnent des habitants au détriment des villes.

© Maxppp

Vous êtes de plus en plus nombreux à vivre en campagne. C'est ce qui ressort des derniers chiffres du recensement effectué sur la période 2008-2013 et publiés dernièrement par l'Insee.

"Montbéliard touchée par la crise industrielle"

Une tendance qui se vérifie pour les grandes villes telles que Besançon, Pontarlier, Vesoul ou encore Belfort où l'on compte 50.196 habitant au dernier recensement. Dans l'Aire Urbaine, Héricourt passe sous les 10.000 habitants quand Delle passe sous les 6.000. Montbéliard est également en baisse. Selon Patrick Pétour, le directeur régional de l'Insee Franche-Comté, c'est une conséquence de la crise économique : "Montbéliard a été particulièrement touchée par la crise industrielle notamment en raison de spécialisation très forte dans l'automobile. Et là où il n'y a pas de travail, les habitants ne restent pas." La cité des Princes a en effet perdu 510 habitants entre 2008 et 2013.

Valentigney paye la réhabilitation des Buis

La chute est encore plus importante à Valentigney qui affiche un recul de 1.245 habitants. Principale explication, le quartier populaire des Buis a vu cinq de ses immeubles majeurs être détruit dans le cadre d'une politique de réhabilitation. "C'était important de revaloriser ce quartier et de détruire ses tours. Evidemment, il a fallu reloger les populations et ces personnes-là ont peut-être choisi un cadre de vie plus agréable en dehors des grosses structures et des grosses villes, en dehors de Valentigney. Mais ces personnes reviendront sur le quartier quand il sera réhabilité j'en suis persuadé", confie le maire de la ville Philippe Gauthier.

Le maire de Valentigney Philippe Gauthier.

La seule exception dans l'Aire Urbaine concerne Audincourt qui maintient son seuil de population et gagne même une vingtaine d'habitants. 2016 va désormais marquer la fusion effective des régions Bourgogne et Franche-Comté. Un nouveau territoire géographique qui compte 2.819.783 habitants.