Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les violences faites aux femmes ont baissé en Dordogne

vendredi 25 novembre 2016 à 21:00 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

La police et la gendarmerie a enregistré moins de plaintes pour violences sur les femmes cette année. Des chiffres à prendre avec précaution.

Les faits de violence signalés aux forces de l'ordre ont diminué en Dordogne en 2016.
Les faits de violence signalés aux forces de l'ordre ont diminué en Dordogne en 2016. © Maxppp - Maxppp

355 faits de violence aux femmes ont été constatés en Dordogne cette année. Un chiffre en baisse de 18% par rapport à 2015. "Il faut être prudent. C'est assez inédit de constater ce genre de baisse et malgré les efforts qui sont faits. Il faut voir si cette tendance est durable" prévient Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc. En ce 25 novembre, journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes, la préfète de Dordogne a réuni la commission d'action contre les violences faites aux femmes. L'occasion de faire le point sur les mesures mises en place dans le département pour protéger les victimes de maris violents.

66 logements d'urgence

Parmi les plus significatives, la mesure d'éviction du conjoint a été mise en application à 11 reprises cette année. Elle permet de prendre en charge un conjoint agressif en l’éloignant de sa femme et dans certains cas de ses enfants. "Il n'y a eu aucune récidive" affirme Cécile Chambon, déléguée aux Droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes dans le département. Dans de nombreux cas il est aussi possible de proposer aux femmes de trouver refuge dans un hébergement d'urgence. 66 places sont disponibles en Dordogne. D'après la préfète Anne Baudoin-Cler "le département est bien doté".

Un numéro d'appel anonyme : le 3919

Enfin, depuis un an, le Périgord est doté de deux "téléphones de grand danger". Par un simple appel, une victime peut contacter la police ou la gendarmerie à tout moment. Ce téléphone d'urgence a été utilisé une fois cette année pour protéger une femme dont le mari violent allait sortir de prison. La victime a mis fin au dispositif au bout de trois mois. Elle a choisi d'elle-même de se rapprocher de son mari. "Ce sont des phénomènes que nous connaissons mais ce que nous recherchons avant tou c'est libérer la parole," explique Cécile Chambon. Pour cela il existe un numéro gratuit, le 3919. En cas d'urgence les femmes peuvent composer le 17 ou le 115.