Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les visites reprennent dans les Ehpad de Moselle à l'occasion du déconfinement

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Particulièrement impactées par le Covid-19, les maisons de retraite tentent désormais de reprendre une vie normale. Les visites reprennent petit-à-petit avec des mesures de sécurité. Comme à Créhange, l'un des Ehpad épargnés en Moselle par la crise sanitaire.

Nicole a pu revoir sa maman Stéphanie à deux reprises depuis le coup d'envoi du déconfinement.
Nicole a pu revoir sa maman Stéphanie à deux reprises depuis le coup d'envoi du déconfinement. © Radio France - Arthur Blanc

Le sourire de Nicole se devine sous son masque. Ce samedi matin, à l'Ehpad "Les Chênes" de Créhange, elle rend visite à sa maman Stéphanie, bientôt 92 ans, résidente ici depuis 2 ans et demi. Cette maison de retraite, comme toutes les autres en Moselle, a dû faire face à la crise du coronavirus. Fort heureusement, aucun des 55 pensionnaires de l'établissement n'a perdu la vie à cause de la maladie. Et désormais, les visites des proches en face à face ont pu reprendre.

De grosses mesures de protection

Les deux mois de confinement qui viennent de s'écouler n'ont pas été facile à vivre pour Nicole. Même si elle téléphonait à sa maman tous les deux jours, "pour prendre des nouvelles, ou lui dire ce que je fais", rien ne vaut la présence physique. "Bien sûr que je suis contente de la revoir en vrai, il n'y a pas de câlin ni de contact, mais c'était une période compliquée." Désormais, les visites n'ont plus rien à voir avec ce qui se faisait il y a encore quelques mois.

La directrice de l'établissement Rafika Medjaoui a dû s'adapter. Les bonnes distances sont largement respectées grâce à de grandes tables, et le masque est obligatoire. Les salariés sont également régulièrement testés, "parce que eux aussi ont des proches". Résultat : "je suis contente, mais j'attends de pouvoir revoir tout le monde à la maison", confie Stéphanie.

Une tente d'accueil

Pour essayer de rendre ces visites si particulières le moins pénible possible, un aménagement de taille a été fait à Créhange. C'est dans une tente en extérieur que les résidents recevaient leurs familles. Dans des tables fleuries entourées de messages envoyés par des proches. Un dispositif qui a fait ses preuves, mais qui est pour l'heure suspendu après une série de tests révélant une vingtaine de cas asymptomatiques parmi les pensionnaires. La tente devrait de nouveau être accessible ce mercredi 3 juin, à l'issue des 14 jours de reconfinement dû à ces résultats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess