Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les visites reprennent sous haute surveillance dans les Ehpad creusois

-
Par , France Bleu Creuse

Dans certains Ehpad creusois, les visites reprennent peu à peu, malgré le confinement. Des familles ont déjà pu voir leurs proches à la résidence Anna Quinquaud de Guéret par exemple. À condition de se conformer à des directives très strictes.

La résidence Anna Quinquaud (Ehpad) à Guéret
La résidence Anna Quinquaud (Ehpad) à Guéret © Radio France - Olivier Estran

Après deux mois sans visite, certaines familles des résidents d'Anna Quinquaud ont enfin pu aller voir leurs proches. Dans la maison de retraite guérétoise, les entrevues reprennent peu à peu. La direction a mis en place des mesures strictes pour limiter les risques de contamination au maximum. Les familles apprécient de pouvoir enfin se retrouver.

Une visite d'une demi-heure par semaine

Dès qu'il en a eu la possibilité, Hervé a sauté sur l'occasion de rendre visite à sa tante de 90 ans. Lundi 27 avril, il a pu passer un peu de temps avec elle. D'après lui, de nombreuses précautions ont été mises en place par la direction : "On nous donne rendez-vous pour une demi-heure d'entretien. Ça se fait à l'extérieur de l'Ehpad où des barnums ont été installés", décrit-il. 

Les visiteurs doivent remplir un questionnaire et attester qu'ils ne souffrent d'aucun symptôme de covid-19. Leur température est contrôlée. Ils peuvent ensuite rencontrer leur proche. "On est face à face, avec deux bons mètres d'écart", relate Hervé. Chacun des participants porte un masque. 

Il n'est évidemment pas question d'embrasser nos aînés ou de les serrer dans nos bras. "Ce n'est pas idéal mais c'est mieux que zéro", estime Hervé. D'ailleurs il est convaincu que cette visite a fait du bien à sa tante. 

Des visites nécessaires pour le moral 

Jusqu'à novembre 2019, la tante d'Hervé était autonome. Elle vivait dans un appartement en Bourgogne où elle avait ses habitudes. Ce confinement en maison de retraite lui a fait un choc, d'après son neveu : " D'un seul coup elle se retrouve dans 10-12 mètres carrés, sans même la possibilité de rencontrer d'autres résidents ou d'aller manger au restaurant de l'Ehpad..." 

Autant dire qu'elle attendait notre visite!

Tous deux ont pu se promener quelques minutes dans le parc de la résidence. A la fin de la visite "le moral était nettement meilleur", assure Hervé.

Ces visites sont bénéfiques pour les résidents, autant que pour leurs familles. Ainsi Jean Chamberaud a pu revoir sa femme ce lundi 27 avril. Elle réside à Anna Quinquaud, tandis que le septuagénaire vit encore dans son domicile. Le confinement lui semble interminable:  "D'habitude je vais la voir deux à trois fois par semaine. La solitude est pénible pour moi aussi", reconnait-il, visiblement peiné par la situation

Cette première visite l'a un peu rassuré : il a retrouvé son épouse en bonne santé. Il pourra retourner la voir dans une semaine. Pour le moment la maison de retraite limite encore fortement les visites. 

Dans un autre service de la résidence Anna Quinquaud de Guéret, l'unité de soins longue durée, plusieurs cas de Covid-19 ont été détectés. Quatre patients âgés sont décédés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess