Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les vols d'huîtres se multiplient en Charente-Maritime

mercredi 8 novembre 2017 à 6:05 Par Antoine Miailhes, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Après trois ans plutôt calmes, les vols d'huîtres sont de retour en Charente-Maritime. D'après le Comité Régional de la Conchyliculture, vingt tonnes ont déjà été dérobées en automne. Un couple d'ostréiculteur de Hiers-Brouage s'est à lui seul fait voler sept tonnes en octobre dernier.

20 tonnes d'huîtres ont été dérobées en Charente Maritime, en automne d'après le comité régional de la conchyliculture.
20 tonnes d'huîtres ont été dérobées en Charente Maritime, en automne d'après le comité régional de la conchyliculture. © Maxppp - Maxppp

Charente-Maritime, France

Début octobre, Eric portier se rend sur l'un de ses parcs à huîtres vers Boyardville sur l'île d'Oléron. Il attend que la marée baisse et là, mauvaise surprise. "Plusieurs de mes poches d'huîtres avaient disparu". Bilan, sept tonnes volées, principalement des calibres numéros deux et trois. "C'est rageant, rajoute son épouse Béatrice, cela représentait 35.000 euros sur notre chiffre d'affaires".

Les gros calibres ciblés

Rageant aussi car ces vols, qui ne sont pas couverts par les assurances, sont parfois réalisés par des ostréiculteurs. "Comme dans tous les métiers il y a des brebis galeuses, souligne Francis Bédis du Comité Régional de la Conchyliculture (CRC), on a aussi affaire à des gens qui souhaitent juste se faire de l'argent". Cette année, ce sont les gros calibres qui sont prisés. "On se retrouve avec une surpopulation de numéro 4 car les coquilles n'ont pas bien poussé. Les huîtres de calibre numéro deux et trois sont donc principalement recherchées par les consommateurs."

D'après le CRC, vingt tonnes d'huîtres ont déjà été volées cet automne. C'est autant que la moyenne enregistrée ces trois dernières années.

Les vols d'huîtres se multiplient en Charente Maritime.