Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Levie veut garder sa trésorerie

-
Par , , France Bleu RCFM

Dans ce village de l’Alta-Rocca, population, élus, syndicats et socio-professionnels s’opposent à la fermeture de leur trésorerie installée à Levie. Une suppression annoncée par la direction des finances publiques de Corse-du-Sud le 9 novembre dernier dans le cadre d’un plan de restructuration.

"Non au processus de désertification" dénonce Pierre de Peretti, président des commerçants de Levie
"Non au processus de désertification" dénonce Pierre de Peretti, président des commerçants de Levie © Radio France - José Tafani

La réunion de la dernière chance pour la population de l’Alta-Rocca dans sa bataille pour conserver sa trésorerie : elle aura lieu ce mardi 1er décembre en Préfecture d’Ajaccio. Le représentant de l’état et ses services devront statuer sur la pérennité de cette administration des finances sur la commune condamnée, sur le papier, à baisser définitivement son rideau au 1er janvier 2021. Une pérennité qui ne devrait même pas se discuter pour les élus de la microrégion, soutenus par leur population et les syndicats, d’autant que serait également supprimée celle de Sainte-Marie Sicché. 

UN DIAGNOSTIC DU RESEAU DES SERVICES PUBLICS

Sitôt l’information dévoilée, la conférence des maires des communes de l'Alta Rocca a adopté une motion pour demander le maintien de la Trésorerie de Levie. Les élus, s’appuyant sur la disparition progressive des services publics de proximité, demandent aux services de l’Etat de "faire un diagnostic sur l’implantation et l’organisation du réseau des services publics sur l’ensemble du territoire insulaire, afin d’appréhender l’état de l’offre à la fois de manière quantitative et qualitative."
Réunie devant les locaux de la perception vendredi dernier, l’association des commerçants de Levie est également montée au créneau pour dénoncer « cette brutale décision de la direction générale des finances publiques ». Une disparition programmée que les commerçants acceptent encore plus mal « en plein cœur d’une crise économique sans précédent ». 

NON AU "PASSAGE EN FORCE"

Pierre de Peretti, président des commerçants de Levie, se dit inquiet face à « un processus qui se met en place, celui du démantèlement du service public qui conduit à une désertification de fait ». « Un processus qui ne peut être accepté » renchérit Mathieu Caillaux. Le secrétaire départemental FO finances publics condamne d’autant plus cette décision de la direction des finances qu’elle a été prise « sans aucune concertation (…) C’est un passage en force et un manque de respect pour les élus des communautés des communes de l’Alta-Rocca comme de l’Ornano qui ont pris des délibérations contre ces décisions ».

Un message que les uns et les autres iront porter à nouveau ce mardi devant la Préfecture d’Ajaccio.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess