Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lezoux : les gilets jaunes ont marqué le coup pour leur anniversaire

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Un an jour pour jour après le début du mouvement, une soixantaine de gilets jaunes se sont rassemblés à l'entrée de Lezoux. Histoire de marquer le coup, et de se remobiliser.

Les gilets jaunes se sont rassemblés au rond-point situé à l'entrée de Lezoux.
Les gilets jaunes se sont rassemblés au rond-point situé à l'entrée de Lezoux. © Radio France - Léo Corcos

Ca a d'abord commencé, en début d'après-midi, par un petit banquet partagé, sur le parking près du rond-point, à l'entrée de Lezoux. Une table avait été dressée, avec quelques denrées (gâteaux, tartes, boissons...). L'occasion de se retrouver, un an jour pour jour après le début du mouvement. Chez les gilets jaunes de Lezoux, on se connaît tous par coeur, désormais. "Ca me fait tellement chaud au coeur de voir cette mobilisation, de voir tout ce monde, ces gens avec qui on partage ce combat", s'exclame, enthousiaste, Florence. Cette gilet jaune de la première heure était déjà présente, samedi, à Gerzat et Clermont-Ferrand, et est revenue aujourd'hui. "On va continuer à se battre, tous les week-ends. Parce qu'on a rien obtenu, en un an", affirme-t-elle.

Ensuite, le petit groupe s'est dirigé, en chantant, vers le péage situé non-loin du parking. Ils ont alors démonté les barrières et "offert" le passage aux automobilistes, non sans les haranguer au passage, en réclamant des coups de klaxon.

Ils sont restés un peu moins d'une heure au péage, avant l'intervention de la gendarmerie. L'évacuation s'est faite dans le calme, mais les forces de l'ordre ont "raccompagné", en voiture, les gilets jaunes, malgré leurs protestations. Deux véhicules sont ensuite restés en faction pour les empêcher de retourner au péage.

Qu'à cela ne tienne, les gilets jaunes ont ensuite investi le rond-point pour une petite photo de famille, avant de terminer par une ronde dansante.

En tout cas, ils promettent de ne pas arrêter de battre le pavé. "On va continuer à se mobiliser. Moi je suis prêt à continuer dix ans s'il le faut !", promet Rémi, dans un sourire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess