Société

Libourne : le festival Fest'arts maintenu, la sécurité considérablement renforcée

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde lundi 1 août 2016 à 5:30

Plus de cent personnes assureront la sécurité des festivaliers.
Plus de cent personnes assureront la sécurité des festivaliers. © Radio France - Damien Gozioso

Après les récents attentats en France, certains festivals ou spectacles sont annulés. D'autres voient leur sécurité renforcée, c'est le cas du festival des arts de rue, Fest'arts, à Libourne. Pour sa 25ème édition, il a fallu adapter l'événement au contexte.

Si le Maire de Libourne Philippe Buisson précise d'emblée qu'il n'a jamais véritablement pensé à annuler le festival, il assure en revanche que tout sera mis en oeuvre pour assurer une sécurité maximum des festivaliers.

La plupart des événements se tiendront dans des lieux "clos" comme la place d'arme des anciennes casernes militaires ou encore le parc de l'Épinette. La principale raison de ce choix, c'est qu'ils permettent une fouille systématique de toute personne souhaitant accéder au lieu. Ainsi une quarantaine d'agents de sécurité — c'est le double des dernières éditions — procéderont aux fouilles et palpations des festivaliers. "Cela risque d’entraîner un peu d'attente et un confort moindre pour les festivaliers" reconnait le Maire qui assume toutefois ce léger désagrément.

Philippe Buisson : "Il n'a jamais vraiment été question d'annuler Fest'arts"

Un hélicoptère en renfort

Concernant les forces de l'ordre, la gendarmerie de Libourne mobilisera une quarantaine de membres, ils seront appuyés par des réservistes de l'armée, mais aussi la police municipale et un hélicoptère de la gendarmerie de Bordeaux qui effectuera des rondes aléatoires pour surveiller la ville. "Pas question de céder à la psychose" souligne le Sous-préfet de Libourne Éric de Wispelare qui a participé à la coordination du dispositif de sécurité. Cette sécurisation concerne également les différentes déambulations prévues lors de Fest'Arts, en effet pour accéder à celles-ci il faudra également passer par des entrées spécifiques sur le parcours afin, là aussi, d'être fouillé. De plus les rues adjacentes au passage de ces déambulations seront condamnées afin d'éviter qu'un véhicule puisse s'y engouffrer.

Enfin la ville de Libourne sera placée sous vidéo-protection de 10 heures à 3 heures du matin pendant trois jours. Les caméras seront surveillées en permanence au sein d'un centre de coordination de la sécurité placé sous la direction de la gendarmerie de Libourne et son Commandant Lotfi-Nicolas Barbet.

Le Maire de Libourne Philippe Buisson détaille le dispositif de sécurité de Fest'Arts encadré par le Sous-préfet Éric de Wispelaere et le Commandant Lotfi-Nicolas Barbet. - Radio France
Le Maire de Libourne Philippe Buisson détaille le dispositif de sécurité de Fest'Arts encadré par le Sous-préfet Éric de Wispelaere et le Commandant Lotfi-Nicolas Barbet. © Radio France - Damien Gozioso