Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins quatre morts et 11 blessés

Football

Ligue 1: un derby Montpellier / Nîmes sous haute tension

dimanche 30 septembre 2018 à 21:31 Par Julie Munch, France Bleu Gard Lozère

Le match entre le Nîmes Olympique et le Montpellier Hérault Sport Club s'est déroulé sous hautes tensions. 3-0 pour Montpellier, le match a été interrompu deux fois pour des raisons de sécurité.

Le match entre Nîmes et Montpellier a été interrompu deux fois pour des raisons de sécurité
Le match entre Nîmes et Montpellier a été interrompu deux fois pour des raisons de sécurité

Nîmes, France

Des grilles qui cèdent sous la pression, le terrain envahi par les supporters , la rivalité entre Montpellier et Nîmes était à son comble dimanche 30 septembre pour ce derby. 3-0 pour Montpellier, le match s'est déroulé sous hautes tensions. Il a été interrompu deux fois. La première interruption a duré sept minutes. Une grille a cédé sous la pression des supporters montpelliérains après le premier but du match marqué par l'attaquant Andy Delort.  

La deuxième interruption a été bien plus longue. Elle a duré 30 minutes. Des supporters nîmois auraient sorti une banderole volée.  C'est après ça que les CRS ont dû intervenir avec des gaz lacrymogènes pour empêcher une poignée de supporters du MHSC d'envahir le terrain. Le match a pu reprendre à la 82ème minute. 

La commission de discipline se réunira lundi 1 octobre pour étudier les suites à donner à ces évènements.