Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ligue 1 : Un match nul frustrant pour Rennes face à l'OM pour la 3e journée

lundi 27 août 2018 à 2:15 Par Alexandre Frémont, France Bleu Armorique

Tout avait pourtant bien commencé pour les Rouge et Noir face à un OM en difficulté chez lui. Avec deux buts d'avance à la mi-temps, on se dit que le match est plié. Finalement, les rennais rentrent à la maison avec un point du match nul 2-2. La frustration domine, forcément.

Après une erreur du gardien marseillais, le Stade Rennais menait 2-0 à la mi-temps
Après une erreur du gardien marseillais, le Stade Rennais menait 2-0 à la mi-temps © Maxppp - PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Rennes, France

L'an dernier, le scénario avait été parfait (une victoire 3-1 de Rennes face à Marseille le 10 septembre dernier). Il a presque été similaire ce dimanche soir... à deux buts près

2-0 à la mi-temps

Le match entre l'Olympique de Marseille et le Stade Rennais tourne pourtant rapidement à la faveur des locaux, avec une possession de balle en leur faveur et plus de tirs au compteur. Sauf que, même si le Vélodrome pousse de plus en plus ses joueurs, l'arbitre siffle un pénalty à la 48ème minute logique contre Adil Rami, pour avoir trop lourdement chargé Ismaïla Sarr dans la surface, après un bon travail de James Léa-Siliki. Benjamin Bourigeaud se charge de le tirer et le transforme sans trembler. Comme l'an dernier, l'ancien lensois trompe le gardien marseillais sur coup de pied arrêté. Le score est de 1-0 pour Rennes. 

Il reste ensuite quelques secondes dans le temps additionnel de la première mi-temps quand Bensebaïni centre sans trop de conviction vers Sarr. Yohann Pelé, le gardien marseillais se couche bien et touche ce ballon mais il le dévit dans les pieds du Sénégalais qui n'a plus qu'à l'ajuster. Les Rouge et Noir n'en demandaient pas tant. Le score passe à 2-0 à la pause. 

Un but contre son camp et un nul au final

Le coach de l'OM Rudi Garcia a dû tirer quelques oreilles dans les vestiaires à la mi-temps puisque les Marseillais repartent à l'attaque dès l'entame de seconde période regonflés à bloc. Il faut attendre seulement dix minutes pour voir Ocampos réduire la marque et ainsi ouvrir son compteur but cette saison. Les rennais encaissent le coup et sont dominés dans tous les secteurs de jeu. Malgré des Thauvin et Payet très discret, Marseille se procure de nombreuses occasions et on sent que l'équipe de Sabri Lamouchi peut plier à tout moment. "On savait qu'il restait la moitié du chemin à faire, analyse Léa-Siliki en fin de match. On s'était dit, on pouvait prendre un but mais le plus trad serait le mieux". Il est peut-être arrivé trop tôt. 

On joue la 72ème minute de jeu et là tout bascule. Nouveau centre venu de la gauche avec Jordan Amavi et Ramy Bensebaïni trompe son propre gardien en marquant contre son camp. Cruelle fin de match pour les Rouge et Noir. "Après à 2-2, on s'est dit qu'il fallait continuer à tenir et on a eu quelques occasions en fin de match. C'est dommage, ça n'a pas marché cette fois-ci, mais ça payera les prochaines", termine James Léa-Siliki, auteur d'une belle prestation ce dimanche soir. "Se faire remonter, il y a toujours un peu de frustration, c'est sur, peste Benjamin André, le capitaine des rennais. Après, c'est rassurant au niveau tactique et au niveau de l'envie. On fait le match qui faut en première mi-temps, on est très bien en place et iles Marseillais n'arrivent pas du tout à trouver les solutions. On savait qu'on allait souffrir en deuxième avec deux buts d'avance, c'était logique et on a reculé mais dans nos sorties de balle on a pas vraiment géré. Si on bat Bordeaux la semaine prochaine à domicile, ça sera quand même un bon mois d'août"

La réaction d'Olivier Létang, le président du Stade Rennais, à la fin du match :

La réaction de Benjamin André en zone mixte au Vélodrome après le match :

Prochaine rencontre pour les Rouge et Noir, ça sera face à Bordeaux le 2 septembre prochain à 17h. Ils occupent ce dimanche soir la 13ème place avec 4 points.