Infos

Lille : le parvis du Flow rebaptisé Ludovic Boumbas, victime des attentats du 13 novembre

Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord mercredi 30 novembre 2016 à 19:11

Le frère de Ludovic Boumbas, et la maire de Lille ont dévoilé ce mercredi midi la plaque en son hommage.
Le frère de Ludovic Boumbas, et la maire de Lille ont dévoilé ce mercredi midi la plaque en son hommage. © Maxppp - Alexis Christiaen / La Voix du Nord

Ce lillois de 40 ans avait été tué pendant les attaques terroristes à Paris. Une plaque a été dévoilée ce mercredi sur le parvis du centre euro-régional des cultures urbaines.

Le 13 novembre 2015, Ludovic Boumbas, ingénieur informaticien originaire de Lille, fête un anniversaire avec un groupe d'amis. Ils se trouvent à la terrasse de La Belle Equipe, rue de Charonne à Paris, quand l'attaque a lieu. Alors que les terroristes tirent, le Nordiste se précipite sur Chloé, l'une de ses copines, pour la protéger des balles. Il ne se relèvera pas.

Un peu plus d'un an après cette tragédie, la ville de Lille n' pas oublié. Ce mercredi, le parvis du Flow, le centre euro-régional des cultures urbaines, dans le quartier de Moulins a été rebaptisé en hommage à Ludovic Boumbas.

Émotion très forte

Ils étaient nombreux, à la cérémonie d'inauguration : ses parents, ses frères et sœurs - Ludovic était le sixième d'une famille de sept enfants - ses amis, mais aussi de nombreux élus locaux et la maire de Lille.

La plaque portant le nom de Ludovic est dévoilée. L'émotion est très forte chez ses proches. Certains laissent échapper quelques larmes.

" Cela nous fait énormément plaisir et nous sommes très reconnaissants envers la ville de Lille d'immortaliser ainsi notre fils." Emilienne Boumbas, sa mère.

Précurseur du hip-hop

Ce lieu culturel n'a pas été choisi par hasard : Ludovic Boumbas était féru de hip-hop depuis toujours. Le rappeur lillois Axiom, fondateur du Flow, est l'un de ses amis d'enfance. Ils ont commencé la musique ensemble.

" Ludovic est un des précurseurs du hip-hop en France et donc dans le Nord. Et c'était surtout un passionné de musique, donc avoir son nom devant le centre culturel, c'est la meilleure chose que l'on pouvait faire." Fondateur du Flow et ami de Ludovic Boumbas

Devoir de mémoire

Les proches de Ludovic avaient sollicité la mairie de Lille l'an passé afin de rebaptiser le parvis. Désormais, cette plaque participera au devoir de mémoire, estime Martine Aubry.

"Il ne fallait pas oublier cet homme courageux. Tous les jeunes qui viendront ici se demanderont qui il était, ce qu'il a fait. Aujourd'hui, il y avait beaucoup d'enfants. Ils passeront le message demain." Martine Aubry, maire de Lille.

Mort en héros le soir du 13 novembre, Ludovic Boumbas avait reçu, en décembre 2015, la médaille de la ville à titre posthume.

Partager sur :