Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Limitation à 80km/h : "Je ne changerai pas les panneaux routiers" affirme Valérie Simonet

mardi 19 juin 2018 à 10:25 Par Maxime Fayolle, France Bleu Creuse

A 10 jours du passage de la limitation sur les routes à 80km/h, la présidente du conseil départemental de la Creuse, Valérie Simonet l'affirme : elle ne changera pas les panneaux sur les axes secondaires.

Valérie Simonet
Valérie Simonet © Maxppp -

Guéret, France

Valérie Simonet est une opposante de longue date à la limitation des routes secondaires à 80km/h. A dix jours de la mise en place officielle de cette nouvelle limitation, elle rappelle son opposition et sa volonté de ne pas changer les panneaux routiers. Son interview complète est à retrouver ici.

A 10 jours de la mise en place de cette nouvelle limitation, votre combat est perdu ?

J'ai l'impression oui. Cette mesure a été prise de manière unilatérale. Les communes et les départements n'ont pas été concertés et aucun discernement n'a été fait, aucune différenciation malgré nos interventions. Il n'y a eu aucune marge de manœuvre, de discussion ces derniers mois.

Vous allez tout de même changer les panneaux sur les routes ?

Non, je l'avais dit. En l'absence de concertation, que l'Etat se débrouille. J'ai reçu avec stupeur un courrier où on m'explique qu'un fonds sera créé en janvier 2019 pour permettre aux départements d'être remboursés sur la pose de ces nouveaux panneaux, ce qui va entraîner des coûts importants. Ce fonds sera pris sur le produit de amendes de police versées au département, que l'on versait aux communes pour financer des travaux de mise au norme en terme de sécurité routière. Si j'accepte cela, les communes vont nous reprocher de donner encore moins de dotation. On nous dit qu'on sera remboursé mais on nous reprend l'argent !

Quel coût au final ?

Nous ne l'avons pas fait calculer car nous ne voulons pas rentrer dans cette négociation. 

Pouvez-vous ne pas appliquer la loi simplement parce qu'elle vous déplaît ?

Il y a des services de l'Etat dans le département qui existent, comme la direction des routes. Je leur donne tout loisir et toute autorisation pour qu'ils fassent le changement des panneaux. Je n'y mettrai pas d'objection. C'est ma proposition. Je ne bâcherai même pas les panneaux, ils vont se débrouiller.