Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Limoges : acheter les fournitures scolaires, pas toujours une partie de plaisir pour les parents

-
Par , France Bleu Limousin

Acheter les fournitures scolaires... un passage obligé pour de nombreux parents chaque année. Et pas toujours une partie de plaisir. Reportage dans un magasin spécialisé de Limoges.

Crayons, gommes, cahiers, classeurs, agendas... de nombreux articles doivent être achetés chaque année par les familles.
Crayons, gommes, cahiers, classeurs, agendas... de nombreux articles doivent être achetés chaque année par les familles. © Radio France - Victorien Willaume

Limoges, France

La rentrée scolaire approche à grand pas. Que ce soit au collège, au lycée ou en maternelle, ce sera le 2 septembre. De plus en plus de parents commencent donc tout doucement à se préoccuper des fameuses fournitures scolaires. 

Elles sont en rayon depuis le début de l'été, mais c'est au mois d'août que la plupart des familles font leurs achats dans les magasins : achat des cartables, trousses, cahiers, agendas, stylos... Et pour les parents, ce n'est pas toujours un grand moment de bonheur. 

Une aventure 

Myriam parcourt le rayon classeurs depuis dix minutes : "C'est une aventure ! On sait quand on part mais on ne sait pas quand on va rentrer et si on va tout avoir... Il y a beaucoup d'exigence des instituteurs, et il faut que ça colle avec ce que les filles veulent, donc c'est pas toujours facile.", sourit-elle.  

Cédric scrute trois feuilles de fournitures, une pour chacun de ses enfants. Et le papa a bien l'intention d'être efficace : "L'objectif c'est de balayer les trois listes scolaires, et de rentrer ce soir avec le coffre plein et les listes vides. On préférerait être au bord d'une rivière plutôt qu'au magasin avec des stylos et des feutres à choisir.", confie-t-il. 

Négocier avec les enfants sur certains produits

Mais pas toujours facile d'être rapide quand l'une de ses progénitures a des exigences particulières, comme sur les agendas. Marielle a deux filles : "Elles commencent à vouloir des choses spécifiques, et assez chères en plus. Donc on essaye de trouver un compromis : une image qui plait, et un bon tarif ", explique-t-elle. 

Quelques rayons plus loin, Sébastien prend cette mission avec sérénité : "Ca se passe toujours bien, et mes filles sont assez grandes, donc elles savent ce qu'il faut acheter. Et puis on arrive à trouver le maximum de choix ici.", assure-t-il. 

Et Sébastien a une méthode pour avoir moins de chose à acheter. Il récupère les affaires de l'an dernier qui sont encore en bon état.

L'allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée, sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant scolarisé et âgé de 6 à 18 ans.  - Visactu
L'allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée, sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant scolarisé et âgé de 6 à 18 ans. © Visactu - Visactu
Choix de la station

France Bleu