Société

Limoges va accueillir une quarantaine de migrants avant la fin du mois d'octobre

Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin vendredi 14 octobre 2016 à 13:54

Départ de migrants de Calais vers les centres d'accueil et d'orientation
Départ de migrants de Calais vers les centres d'accueil et d'orientation © Maxppp - Jean-Pierre Brunet

Après Saint-Léger-la-Montagne, en Haute vienne, la ville de Limoges doit elle aussi accueillir des réfugiés dans un centre d'accueil et d'orientation. Ils arriveront avant la fin du mois a annoncé le Préfet Raphaël Le Méhauté. Une quarantaine au total.

Présent ce samedi à l'assemblée des maires du département, Raphaël Le Méhauté a donné quelques précisions sur l'arrivée des migrants en Haute-Vienne. On sait déjà que Saint Léger-la-Montagne, accueillera entre 47 et 50 migrants en provenance de la jungle de Calais dans le centre de vacances de la SNCF. Dans la petite commune située dans les Monts d'Ambazac qui n'avait pas très bien digéré la nouvelle au début du mois, deux réunions publiques se sont tenues cette semaine (mercredi et vendredi) et visiblement les habitants ont compris la démarche et sont prêts à s'impliquer dans cette actions de solidarité. L'arrivée des premiers migrants est attendue dans les prochains jours dans la petite commune précise la préfecture de la Haute-Vienne.

Limoges en accueillera une quarantaine

La ville de Limoges avec qui des négociations sont en cours, accueillera dans un autre centre d'accueil et d'orientation dont le lieu reste à déterminer une quarantaine de migrants , eux aussi en provenance de la jungle de Calais. Les réfugiés auront droit à un accompagnement personnalisé comme ça se fait déjà à Peyrat-le-Château. Et on rappelle qu'en Corrèze, deux communes sont pressenties pour accueillir des migrants mais on en connait pas encore le nombre. Ce sera à Voutezac où d'ailleurs se tenait jeudi soir une réunion publique en présence du Sous-Préfet de Brive, et à St Priest-de-Gimel où là les habitants seront informés ce vendredi soir. Sur la grande région Nouvelle Aquitaine ce sont 900 personnes qui au total vont être accueillies dans des communes du Territoire.

L'exemple de Peyrat-le-Château

Avec Peyrat-le-Château, il y aura donc trois centres en Haute-Vienne pour un total de 150 migrants accueillis (La Nouvelle-Aquitaine doit en recevoir 900 au total). Raphaël Le Méhauté prend en exemple la commune de l'est du département. "Il n'y a eu aucun incident alors que près de 150 migrants sont passés là-bas en un an."

Le Préfet veut rassurer la population.

Partager sur :