Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges - Comment le restaurant municipal s'adapte au nouveau protocole sanitaire

-
Par , France Bleu Limousin

Depuis la semaine dernière, le protocole sanitaire est renforcé dans les restaurants d'entreprise. La distanciation à table doit être de deux mètres, ce qui n'est pas sans conséquence sur l'organisation du service. Illustration au restaurant municipal de la ville de Limoges.

Désormais, c'est un par table pour déjeuner au restaurant municipal de la ville de Limoges
Désormais, c'est un par table pour déjeuner au restaurant municipal de la ville de Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Derrière la mairie de Limoges, le restaurant municipal continue à accueillir les salariés de la ville, de l'agglomération et de certains services de l'État. A l'entrée, les gestes barrières sont affichés. Le gel hydroalcoolique est à porté de main. Et les plateaux repas sont déjà dressés pour éviter toute manipulation. Le bar à salade est fermé, tout est servi de manière individuelle. 

Un par table pour respecter les deux mètres de distanciation

Des règles qui existaient déjà avant le nouveau protocole sanitaire mis en place la semaine dernière. Le principal changement, c'est le distanciation de deux mètres en chaque personne. "On a mis en place une personne par table, en espaçant les tables. On perd en convivialité mais ils comprennent pour la majeure partie que ce n'est pas de notre fait et que c'est pour leur sécurité" explique Claude Pons, responsable de secteur chez API Restauration, le prestataire.

Même si il y a moins de monde qu'avant l'épidémie, "par peur du covid et du fait du télétravail", il a fallu revoir la jauge. Dans cette salle qui peut normalement accueillir jusqu'à 300 personnes, c'est dorénavant 59 maximum au même moment. Comme c'est un service continu, cela provoque quelques embouteillages aux heures d'affluence. C'est pourquoi une nouvelle organisation, avec trois services distincts et un service de réservation, va être proposée aux salariés. 

Bientôt des créneaux à la place du service continu

"Cela va permettre d'avoir trois créneaux et de connaitre à l'avance les orientations des autres convives pour ne pas attendre avec son plateau qu'une place se libère pour déjeuner" développe Claude Pons. Une nouvelle manière de faire qui se met aussi en place dans les entreprises du secteur privé, avec des salles souvent plus petites, où l'organisation de roulements est d'autant plus indispensable. 

Ces petites affiches à déposer sur sa table après le repas n'auront bientôt plus de raison d'être
Ces petites affiches à déposer sur sa table après le repas n'auront bientôt plus de raison d'être © Radio France - Jérôme Ostermann

La fin du service continu permet aussi de réorganiser la désinfection des lieux. Jusque là, au restaurant municipal, chaque personne devait déposer une petite affiche en fin de repas pour que la place soit nettoyée. Avec les créneaux, les salariés du prestataire feront un nettoyage global des lieux entre chaque service. Ce sera plus simple à gérer pour le personnel déjà fortement sollicité pour appliquer toutes les mesures d'hygiène. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess