Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Limoges : "J'ai 25 ans et j'épargne pour ma retraite depuis déjà 5 ans !"

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Une nouvelle phase de concertation sur la réforme des retraites s'ouvre ce jeudi entre le gouvernement, les syndicats et le patronat. Un débat explosif qui suscite des interrogations et de l'inquiétude chez les salariés. À Limoges, les plus jeunes sont partagés entre fatalisme et pragmatisme.

Face aux incertitudes liées à la réforme des retraites, certains jeunes salariés commencent à épargner très tôt (photo d'illustration)
Face aux incertitudes liées à la réforme des retraites, certains jeunes salariés commencent à épargner très tôt (photo d'illustration) © Maxppp - Christophe Morin

Limoges, France

Les représentant des syndicats et du patronat sont attendus à Matignon ce jeudi et ce vendredi pour un nouveau round de concertation sur la réforme des retraites. Un sujet hautement sensible, sur fond de cacophonie gouvernementale entre une possible modification de l'âge pivot et l'hypothèse d'allonger plutôt la durée de cotisation. 

Des enjeux qui paraissent bien lointains pour les salariés les plus jeunes. Pourtant, c'est bien maintenant qu'il faut s'en préoccuper souligne Blandine, jeune maman de 28 ans. Secrétaire en CDI depuis trois ans à Limoges, elle est persuadée qu'elle ne pourra compter que sur elle-même pour ses vieux jours.

"Ma retraite à moi c'est de mettre de côté, de prévoir" - Blandine 28 ans

Enceinte de son deuxième enfant et payée "au SMIC", Blandine parvient à mettre cent euros de côté, chaque mois. De l'argent qu'elle garde donc pour sa retraite. "J'aurai beaucoup moins d'avantages que les baby boomers qui ne se rendent souvent pas compte de leur chance, mais au moins je pourrai vivre, tout simplement." Son cas n'est pas isolé car malgré l'insouciance de la jeunesse, Mathilde, 25 ans également, épargne aussi depuis cinq ans pour sa retraite. "Il faut anticiper et on est dans une région où on a un niveau de vie qui nous permet de le faire."

"C'est loin mais ça nous fait peur" - Nicolas, 25 ans

Chez les moins de 30 ans, la réforme des retraites suscite aussi beaucoup de réactions désabusées. "Dans cinq ans ce sera autre chose, dans dix ans ça aura encore changé" soupire Romaric, 29 ans. Difficile de se projeter confirme son collègue Nicolas, 25 ans. Employé depuis deux ans dans un bureau d'études de Limoges, il commence lui aussi à envisager d'ouvrir un plan épargne retraite "pour vivre dignement après". Mais pour l'instant le jeune homme a d'autres priorités, comme acheter une maison ou songer à fonder une famille. Pour cette génération Y, en pointe dans les nouvelles technologies, la retraite constitue donc une équation qui comporte bien trop d'inconnues pour être résolue pour l'instant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu