Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Limoges : des renforts pour la commission du contentieux du stationnement qui gère toute la France

dimanche 4 mars 2018 à 18:16 Par Justine Dincher, France Bleu Limousin et France Bleu

50 nouveaux agents arrivent pour travailler à la commission du contentieux du stationnement à Limoges, ce lundi 5 mars. Depuis deux mois, cette commission a déjà reçu près de 400 dossiers de toute la France.

Depuis le 1er janvier dernier, la loi confie aux villes le soin de gérer leur stationnement.
Depuis le 1er janvier dernier, la loi confie aux villes le soin de gérer leur stationnement. © Maxppp - Vanessa Meyer

Limoges, France

Ils travaillent depuis deux mois. Les 35 fonctionnaires et les trois magistrats de la nouvelle commission du contentieux du stationnement tirent un premier bilan de leur activité à Limoges. Cette juridiction spéciale juge, depuis le 1er janvier, tous les recours des automobilistes sanctionnés pour le stationnement payant. Les contestations arrivent de toute la France, à la caserne Beaublanc

30 à 40 dossiers par jour

Les agents ont d'abord suivi trois semaines de formation au mois de janvier. Rapidement, plus rapidement qu'ils ne l'imaginaient, ils ont vu arriver les premiers dossiers. "Nous avons attaqué dans le dur, tout en maintenant un petit rythme de formation, explique Christophe Hervouet, président de la commission, au mois de janvier, on s'attendait à avoir un peu de dossiers qui viendraient se perdre un peu par hasard. On en a eu une vingtaine. Mais depuis le début du mois de février, le nombre de dossiers augmente régulièrement. Fin février, on a atteint autour de 350-400 dossiers."

120 agents au mois de septembre

Les agents reçoivent chaque jour entre 30 et 40 dossiers à traiter. Le lundi 5 mars, 50 nouveaux agents arrivent à Limoges pour renforcer les effectifs. "Les collègues qui vont nous rejoindre sont très attendus, parce que 35, ça devient un petit peu juste face au nombre de plis entrants tous les jours", raconte Muriel Boireau, la cheffe de greffe. Ces renforts doivent être opérationnels à la fin du mois de mars. D'autres agents arriveront le 1er septembre pour arriver à un effectif global de 120 personnes et six magistrats. Cette commission du contentieux devrait étudier au moins 100.000 dossiers par an