Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Limoges : le HLM se dégrade, les locataires s'agacent

mardi 8 novembre 2016 à 19:13 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

Les locataires d'une résidence HLM de Limoges dénoncent les dégradations et l'inertie de leur bailleur social. Depuis 2 ans, certaines portes d'entrées ne ferment plus, les lumières sont arrachées et les ascenseurs tombent régulièrement en panne.

Les locataires n'en peuvent plus des intrusions et des dégradations
Les locataires n'en peuvent plus des intrusions et des dégradations © Radio France - Jérôme Edant

Limoges, France

Certains habitants de la résidence Sainte-Claire de Limoges se désespèrent.

Dans cette résidence sociale, 3 entrées posent particulièrement problème. Par exemple au 65, où, selon les locataires, la porte ne ferme plus depuis 3 ans ce qui permet de multiples intrusions et dégradations : interphones arrachés, de même que la lumière du rez-de-chaussée, trafic de drogue dans les locaux techniques, et ascenseur régulièrement en panne à cause, notamment, d'intrus qui urinent dans les machineries... Pas facile à vivre dans un immeuble de 9 étages, souligne Jean-Paul qui habite ici depuis 40 ans, notamment pour les locataires âgés ou pour cette femme seule qui vit tout en haut avec son enfant.

De son côté, le bailleur social Dom'Aulim reconnaît le problème et l'exaspération des locataires. La direction assure que les travaux vont avoir lieu rapidement, certes avec du retard. Mais Dom'Aulim craint que les dégradations ne soient qu'un éternel recommencement.